Jungle de Calais: ouverture du premier camp de migrants "en dur"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Jungle de Calais: ouverture du premier camp de migrants "en dur"

Publié le 11/01/2016 à 15:42 - Mise à jour à 15:51
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Face à la situation sanitaire dramatique des milliers de réfugiés du camp de fortune de Calais baptisé la "Jungle", des places "en dur" ont été ouvertes. Les premières familles devraient y emménager dès ce lundi.

Au moins 144 migrants devaient emménager lundi après-midi dans un camp "en dur" situé au sein même du bidonville de la "Jungle" à Calais (Pas-de-Calais) et qui pourra accueillir d'ici à fin janvier 1.500 personnes dans de meilleures conditions.

"C'est un jour important pour les premières familles, composées des gens recensés sur le camp comme étant les plus vulnérables, de pouvoir entrer dans ces locaux", a déclaré la préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio, lors d'un point de presse sur place. Situé près du centre d’accueil de jour Jules-Ferry (500 places), les migrants seront répartis dans ce Centre d’accueil provisoire (CAP) composé de 125 conteneurs au confort "spartiate" mais "fonctionnels" (14m2) chacun composé de 12 lits superposés, selon Stéphane Duval, directeur de l'association La vie active, qui gère le camp. Ces préfabriqués sont équipés chacun de sèche-serviettes faisant aussi office de chauffage, ainsi que de prises électriques, et de berceaux pour ceux devant abriter des nouveau-nés.

S'y ajoutent trois "conteneurs de convivialité" dans lesquels les migrants mais aussi les associations pourront venir dans la journée.

Selon Mme Buccio, l'aménagement de tous les conteneurs sera terminé "à la fin janvier". Elle estime qu'environ 50 nouvelles personnes pourraient y entrer chaque jour. Ce camp sera clos et son accès se fera au moyen d'une identification de "la morphologie palmaire", prenant en compte la forme de la main, couplée à un code confidentiel, "sans qu'aucune emprunte ne soit gardée", a tenu à rassurer la préfète, indiquant que le logiciel utilisé avait "reçu l'aval du Conseil national de l'informatique et libertés (CNIL)".

"Aujourd'hui, la France est capable de proposer à chaque migrant de Calais une solution digne", avec des hébergements sur place dans le centre Jules Ferry et les containers ou encore dans l'un des 78 centres d'accueil et d'orientation (CAO) en France, a insisté Mme Buccio.  Elle a rappelé son intention de diminuer le nombre de migrants présents sur le terrain de la lande, actuellement estimés entre 3.800 et 4.200: "l'idéal serait d'atteindre les 2.000 personnes sur le site", en comptant les 1.500 places du CAP, mais aussi les 400 proposées aux femmes et enfants au centre d'accueil de jour Jules Ferry.

Interrogée si le CAP ne s'apparentait pas à un nouveau Sangatte (un hangar ayant abrité jusqu'à 2.000 migrants au tournant des années 1990-2000), elle a réfuté: "c'est dans la durée qu'on pourra juger" mais "les migrants n'ont pas vocation à rester éternellement ici. Aujourd'hui, la France est capable de proposer à chaque migrant de Calais une solution digne", avec des hébergements sur place dans le centre Jules Ferry et les containers ou encore dans l'un des 78 centres d'accueil et d'orientation (CAO) en France, a insisté Mme Buccio.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les containers (en arrière-plan) pourront accueillir d'ici à fin janvier un total de 1.500 migrants de la "Jungle" de Calais (au premier plan).

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-