La proposition de loi sur la maltraitance animale arrive à l’Assemblée nationale

La proposition de loi sur la maltraitance animale arrive à l’Assemblée nationale

Publié le 26/01/2021 à 14:06
© Olivier MORIN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
Les députés examinent à partir de ce mardi la proposition de loi portée par leurs collègues de la majorité Loïc Dombreval, Laëtitia Romeiro Dias et Dimitri Houbron. Que dit-elle ?
 
Le texte couvre de nombreuses questions relatives à la condition animale, sans pour autant aborder les sujets les plus clivants, comme la chasse à courre, la corrida ou l’élevage intensif. La proposition de loi devrait donc faire son chemin à peu près tranquillement, et son rapporteur se montre d’ores et déjà optimiste :
 
« Tous les voyants sont au vert pour que ce texte fasse loi »
 
Lutte contre l’abandon et sanctions renforcées
 
Une grande partie de la proposition de loi se penche sur les animaux domestiques, dans un pays qui compte 9 millions de chiens, 6 millions de chats et 1 million d’équidés, mais qui est en même temps le champion d’Europe de l’abandon.
 
L’adoption d’un animal sera accompagnée d’un « certificat de connaissances », avec pour objectif de sensibiliser les futurs propriétaires sur les obligations de soins, les coûts induits par la possession d’un animal…
La proposition de loi renforce également les sanctions pénales pour maltraitance envers un animal. Elle prévoit 3 ans d’emprisonnement et 45000€ d’amende en cas de mort, mais les peines pourraient encore être alourdies par les députés.
 
Enfin, la question des chats errants est renvoyée dans le camp des maires, qui auront la charge de leur stérilisation.
 
Animaux sauvages en captivité
 
Cette proposition de loi relative à la maltraitance animale est également celle qui devrait mettre fin, progressivement, à l’élevage de visons, à la présentation d’animaux sauvages dans les cirques itinérants et à la détention de cétacés dans des delphinariums.
 
Lundi, le Parc Astérix, l’un des trois concernés en France avec Marineland et Planète sauvage, a d’ailleurs devancé l’appel en annonçant la fermeture prochaine de son delphinarium. 
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La proposition de loi entend lutter contre l'abandon par la sensibilisation

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-