L'Académie nationale de médecine préconise la vaccination obligatoire

L'Académie nationale de médecine préconise la vaccination obligatoire

Publié le 26/05/2021 à 13:16
Académie de médecine
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Mardi 25 mai, l'Académie nationale de médecine publie un communiqué préconisant la vaccination obligatoire contre le covid-19. Intitulé "Obligation" n'est pas un gros mot quand il s'agit de vacciner contre la Covid-19, leur texte revient sur la couverture vaccinale actuelle, soulignant le fait qu'il sera "très difficile d’obtenir avant la fin de l’été un taux de couverture vaccinale qui assurerait une immunité collective suffisante pour contrôler l’épidémie, soit 90% de la population adulte ou 80% de la population totale (enfants inclus)."

Pourquoi cette recommandation ?

Selon elle, c'est "la pénurie de vaccins [qui] a imposé que la campagne de vaccination respecte une priorisation évolutive des candidats à la vaccination", ne faisant référence à aucune balance bénéfices/risques, ni à des différences entre les tranches d'âges - modèle que nous avons pourtant suivi. Aussi, après la pénurie, le prochain défi sera celui du "paradoxe d’un excédent de doses face à une couverture vaccinale insuffisante." En somme, il faut se dépêcher pour ne pas gâcher les stocks. Donc, "l’extension de la vaccination contre le SARS-CoV-2 aux adolescents et aux enfants devra être envisagée dès que les protocoles vaccinaux seront homologués dans ces tranches d’âge." Pour rappel, les vaccins sont toujours en phase 3, sous AMM conditionnelle.

L'Académie soulève par ailleurs le fait que la campagne devra se confronter à "la réticence de parents qui ne manqueront pas d’objecter que la Covid-19 est généralement bénigne dans le jeune âge." Sur ce sujet, les académiciens n'ajoutent rien. Faut-il comprendre que l'objection en question est légitime ?

Toujours selon eux, d'abord "rejetée sur l'argument réaliste du manque de vaccins, l'obligation vaccinale doit maintenant être envisagée". Outre l'argument du stock, l'Académie promeut la vaccination en rappelant qu'elle est déjà obligatoire pour "la variole (1902-1984), la diphtérie (1938), le tétanos (1940), la tuberculose (1950-2007), la poliomyélite (1964)". Le tétanos avait un taux de létalité de 27 %. Le rationnel scientifique voudrait que l'on compare ce qui est comparable. Par ailleurs, les académiciens soulignent "un taux d’efficacité [des vaccins] de 90 à 95 % contre les formes graves de la Covid-19". Pour cela aussi, les chiffres sont à remettre en perspective. Enfin, c'est aussi parce "que les mesures individuelles (gestes barrière) et collectives (couvre-feu, confinement) sont incapables de contrôler [l'épidémie] dans la durée" que l'Académie nationale de médecine recommande "de mettre en oeuvre sans tarder le passe vaccinal" et "de rendre la vaccination exigible" pour différentes activités professionnelles, pour les donneurs de sang ainsi que pour les étudiants, d'ici à l'été 2021.

Pour ce faire, le COSV propose la "vaccination en anneaux"

Annoncée au début du mois, cette "stratégie consiste à vacciner tous les individus ayant été en contact avec un sujet présentant une infection confirmée, ainsi que toutes les personnes en contact avec ce premier cercle de sujets contacts". Une opération de ce type a été organisée dans le quartier de Bacalan à Bordeaux, en réaction à la découverte d'un variant "très rare" :

En plus de la "mobilisation rapide d'équipes mobiles", le Conseil d'Orientation de la Stratégie Vaccinale avance "[qu']une quarantaine stricte et surveillée doit être imposée pour les personnes étant identifiées comme contacts primaires ou secondaires, et qui refusent la vaccination." Par ailleurs, de toute évidence, cette stratégie devra aller de pair avec une surveillance accrue des données de santé, permettant de réagir plus rapidement. À ce sujet, le gouvernement prévoit de rendre obligatoire l'utilisation du QR code "à l'entrée des bars, restaurants et salles de sport". C'est grâce à l'application TousAntiCovid que ce "carnet de rappel" devrait être mis en place, dès le 9 juin prochain.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Vaccination en anneau obligatoire... Mon préciiieux !

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-