Le juge Van Ruymbeke décline à son tour la proposition du Ministre de la Justice

Le juge Van Ruymbeke décline à son tour la proposition du Ministre de la Justice

Publié le 20/07/2020 à 09:53 - Mise à jour le 30/07/2020 à 11:52
JOEL SAGET / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Ce n’est pas le premier refus que doit essuyer le nouveau Garde des Sceaux, mais c’est certainement le plus médiatique. Devenu ministre, l’avocat Eric Dupond Moretti s’est fixé des ambitions louables mais exigeantes, et il sait que sa réussite passera en partie par les liens à consolider avec les magistrats français.

S’étant engagé à réformer les enquêtes préliminaires notamment, à réduire la lenteur des procédures et à faire de la Justice une institution plus proche des citoyens, le Ministre partage donc des valeurs avec le magistrat symbole de la lutte contre la corruption : Renaud Van Ruymbeke.

 

Un refus qui rappelle au ministre l’étendue de la tâche

 

Dans sa volonté de réformer, Eric Dupond Moretti a donc demandé au juge Van Ruymbeke de le rejoindre pour élaborer cette nécessaire transformation de l’institution judiciaire. Le juge, très apprécié des avocats notamment pour son grand respect des droits de la défense, a décliné la proposition de celui, qu’il avait déjà croisé notamment à l’occasion du procès de Jérôme Kerviel.

Il ne s’agit pas d’un désaveu pour le Ministre, puisque le magistrat a expliqué les motifs de sa décision :

« J’ai considéré qu’il y avait un problème de timing et qu’il serait difficile de mener une vraie réforme de la Justice en si peu de temps, mais je souhaite bon courage au ministre dans sa tâche. « 

Ce n’est donc pas par la personne d’un des magistrats les plus en vue de l’Hexagone, que le Ministre réussira à prouver la sincérité de ses déclarations pour apaiser des relations tendues avec les magistrats. En revanche, cela lui rappelle que la tâche est immense et que le compte à rebours a déjà commencé…

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-