Le maire de Roanne ne veut accueillir que des "réfugiés chrétiens"

Le maire de Roanne ne veut accueillir que des "réfugiés chrétiens"

Publié le 08/09/2015 à 10:16 - Mise à jour à 10:21
©Wikimedia commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Accueillir des réfugiés, oui, mais à condition qu'ils soient chrétiens. Voilà en substance le message d'Yves Nicolin, député maire LR de Roanne (Loire), qui estime que c'est le seul moyen de prévenir l'afflux de "terroristes déguisés".

Il plaide pour accueillir uniquement des "réfugiés chrétiens" afin d'être certain "que ce ne sont pas des terroristes". Le député-maire Les Républicains de Roanne (Loire), Yves Nicolin, fait de cette condition une "garantie" pour être sûr que les migrants arrivant en France ne soient pas des djihadistes "déguisés", a-t-il affirmé sur France Bleu Saint-Etienne Loire lundi 7.

"Ce que je souhaite, c’est qu’on puisse avoir l’absolue certitude que ce ne sont pas des terroristes déguisés, c’est la raison pour laquelle je pense que demander ça, et que ce soit des chrétiens peut représenter une garantie suffisante", a ainsi déclaré l'élu et secrétaire national du groupe LR en charge des petites et moyennes entreprises à l'Assemblée nationale.

"Qui nous dit que, parmi ces réfugiés, ne se cachent pas des membres du groupe Etat islamique qui ont décidé de prendre le chemin de l’Europe avec de mauvaises intentions?", a-t-il par la suite réaffirmé à France tv info. Puis de plaider pour que la priorité en terme d'asile soit donnée aux "réfugiés chrétiens et yézidis, car nous sommes sûrs que ces minorités religieuses sont persécutées par les djihadistes".

Pour ce qui est de la méthode pour vérifier la religion des migrants, Yves Nicolin estime que c'est à l'Etat de mener l'enquête. Comment? "Il suffit de leur poser deux ou trois questions sur le christianisme pour vérifier", selon lui.

Des propos tenus et réaffirmés alors que la crise des migrants est l'un des sujets majeurs du moment pour l'Union européenne. Alors que des centaines de milliers de personnes, dont bon nombre de réfugiés syriens, cherchent à rejoindre l'Europe, François Hollande et Angela Merkel ont annoncé jeudi 3 une initiative conjointe pour la création d'un mécanisme "obligatoire" d'accueil de ces populations par les pays membres. Un peu plus de 24.000 d'entres elles le seront ainsi par La France au cours des deux prochaines années, a annoncé François Hollande lors de sa conférence de presse de lundi 7.

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Il suffit de leur poser deux ou trois questions sur le christianisme pour vérifier" la religion des migrants, selon Yves Nicolin.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-