Le quotidien "Le Midi Libre" dénonce la campagne d'affichage du maire de Béziers, Robert Ménard

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le quotidien "Le Midi Libre" dénonce la campagne d'affichage du maire de Béziers, Robert Ménard

Publié le 16/08/2016 à 14:44
©Pascal Guyot/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Le maire de Béziers, élu avec les voix du FN, Robert Ménard, avait fait publier une campagne d'affichage du journal Midi-Libre, dont Jean-Michel Baylet est actionnaire.

Mis en cause dans une campagne d'affichage municipal à Béziers, les journalistes de Midi Libre ont répliqué mardi, la Société des rédacteurs dénonçant une "quête irrationnelle de polémique" et une campagne d'affichage "haineuse" du maire d'extrême droite Robert Ménard.

L'élu héraultais a fait placarder dans sa commune une photo d'un chien tenant dans sa gueule un exemplaire de Midi Libre, au-dessus d'une inscription "Tous les jours, l'info en laisse". "A qui appartient Midi Libre?", interroge aussi l'affiche, avant de répondre: "à J-M Baylet, ministre des collectivités territoriales".

Jean-Michel Baylet est l'un des co-propriétaires du groupe La Dépêche du Midi, qui possède le puissant quotidien régional du même nom et a racheté Midi Libre. Plusieurs membres de sa famille figurent dans l'organigramme du groupe, dont son ancienne épouse, Marie-France Marchand-Baylet, qui a succédé comme PDG à M. Baylet, devenu ministre en février.

Dans un communiqué, la Société des Journalistes (SDJ) de Midi Libre dit avoir "pris connaissance avec colère" de la campagne d'affichage "haineuse" lancée par l'ancien journaliste et fondateur de Reporters sans Frontières, élu en 2014 avec le soutien du Front national.

Le maire de Béziers s'en prend "régulièrement depuis son élection aux journalistes de notre titre, individuellement ou collectivement", dénonce la SDJ. Selon eux, M. Ménard reproche au journal de ne pas avoir relayé son discours suite à l'attentat du 14 juillet à Nice.

"Le traitement et la hiérarchisation de l'information à Midi Libre dépendent de la seule rédaction et non de l'actionnaire majoritaire. A ce titre, le petit caprice de M. le maire de Béziers paraît bien dérisoire face à la gravité du drame qui a frappé Nice et la République", écrivent-ils.

Le rôle de Midi Libre "n'est pas de reproduire les discours des élus locaux" poursuivent-ils, s'interrogeant "sur le choix fait par M. le maire de Béziers de consacrer l'activité de ses services techniques et de communication à cette quête irrationnelle de polémique".

La Société des journalistes "constate -sans surprise, mais avec désolation- que le narcissisme et le nombrilisme de M. le maire de Béziers passent visiblement chez lui bien avant l'intérêt général".

Contactée mardi, la mairie n'était pas disponible immédiatement pour réagir.

Plusieurs responsable d'extrême droite s'en sont pris ces derniers mois à des journaux régionaux. A Fréjus (Var), le maire (FN) David Rachline a dénoncé dans une lettre le "journalisme aux relents de totalitarisme" de Var Matin, et pendant la campagne des régionales, Marine Le Pen avait accusé La Voix du Nord, qui avait pris position contre elle, de "s'ériger en autorité morale et (de) lancer des fatwas".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Robert Ménard a été élu avec les voix du Front National à la mairie de Béziers.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-