Le rapport accablant de la commission d'enquête Covid-19 de l'Assemblée

Le rapport accablant de la commission d'enquête Covid-19 de l'Assemblée

Publié le 04/12/2020 à 08:11 - Mise à jour le 05/12/2020 à 08:14
© Ludovic MARIN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Le rapport de la commission d'enquête parlementaire sur la gestion de la crise Covid-19 est publié par le JDD et il est accablant.

Présidée par Julien Borowczyk, médecin et député (LREM) de la Loire et médecin, qui avait été élu à ce poste en remplacement de Brigitte Bourguignon nommée ministre déléguée à l'Autonomie en juillet, la commission, dont le rapporteur est Eric Ciotti, député (LR) des Alpes-Maritimes, déroule sur plus de 200 pages le constat implacable d'un Etat dépassé, qui n'était ni prêt ni armé pour affronter une telle crise, et n'a cessé de courir après ses manques. 

Notre pays pourtant "suradministré" a été victime d'une sorte de double peine avec une action erratique et dogmatique de l'exécutif et de l'administration. Le rapport le dit en termes très empreints de courtoisie républicaine, mais la France est un des plus mauvais élèves de cette crise sanitaire. Il dissèque la réalité moins rose que le discours gouvernemental : rappelons quelques mantras dont nos lecteurs ne sont pas dupes, tels "l'hôpital a tenu" - certes, mais à quel prix ? L'abandon des Ehpad ? "On n'a pas eu à trier" - même mythe, mêmes causes...

Du côté du Sénat, la commission d'enquête doit se réunir mardi 8 décembre pour examiner son rapport, qui ne devrait pas tarder à être rendu public dans la foulée.

Un proche du dossier nous rapporte que celui-ci est incomplet puisque bien des sujets sont absents comme le protocole au Rivotril réservé à nos ainés dans les Ephad (ndlr : le Rivotril est un médicament contre-indiqué en cas d’insuffisance respiratoire), la stratégie thérapeutique de prévention et de médecine vile est absente (ndlr : traitement préconisé par l’équipe de l’IHU de Marseille), il n’y a pas de référence à la médecine libérale qui n’a pas joué son entier rôle avec l’interdiction de prescrire. Même si la mission d’information continue, ce rapport présente de nombreuses zones d’ombres sur ces sujets qui restent à éclaircir.  Deux points très positifs, la suggestion de la médicalisation de la direction des établissements de santé (Centre Hospitalier) et la réforme des agences régionales de santé redimensionnées sur le territoire par département sous contrôle des préfets. 

La député Martine Wonner, médecin psychiatre, qui nous avait déjà accordé un entretien, nous confie au sujet de cette commission d'enquête :

« Ce qui m’a le plus surpris, c’est que l’on n’évoque pas le traitement en phase précoce alors que le Pr Raoult, expert en la matière a été auditionné, ainsi que le rôle que les médecins libéraux auraient pu jouer dans la gestion de la crise.  Cela se caractérise d’autant plus par l’engagement de ces médecins  pour certains jusqu’à y laisser leur vie sans que ce ne soit mentionné dans le rapport »

Téléchargez le rapport de la commission d'enquête parlementaire sur la gestion de la crise Covid-19 :

Téléchargez en version PDF 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Palais Bourbon.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-