Le revenu universel proposé par Benoît Hamon, "une façon d'accepter le chômage" pour Christian Paul

Le revenu universel proposé par Benoît Hamon, "une façon d'accepter le chômage" pour Christian Paul

Publié le 29/12/2016 à 12:48 - Mise à jour à 12:54
©Joel Saget/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Candidat à la primaire de la gauche, Benoît Hamon défend l'idée d'un revenu universel. Un sujet sensible, même pour son soutien Christian Paul. Le chef de file des frondeurs y voit "une façon d'accepter le chômage de masse" et a souligné ce jeudi ce "désaccord".

Christian Paul, soutien du candidat à la primaire organisée par le PS Arnaud Montebourg, a souligné le "désaccord" avec Benoit Hamon sur le revenu universel, "une façon d'accepter le chômage de masse", a-t-il estimé ce jeudi 29.

"Pour beaucoup d'économistes libéraux, le revenu universel, c'est une façon d'accepter le chômage de masse dans un monde numérique où l'on sait bien qu'il y aura moins de travail", a affirmé le chef de file des députés "frondeurs" sur France 2.

"Déserter la question du chômage (...) se résigner d'une certaine façon, c'est le problème d'ailleurs, le désaccord que nous pouvons avoir avec Benoit Hamon sur le revenu universel", a-t-il déclaré. M. Hamon, également candidat à la primaire (22-29 janvier), prône un "revenu universel" pour tous de l'ordre de 750 euros.

"La question de la dignité du travail, de la société du travail c'est pour moi une valeur incontournable", a pour sa part affirmé M. Paul, ajoutant que M. Montebourg préciserait ses propositions pour "éradiquer le chômage de masse" la semaine prochaine.

"Il faut être très concret, très volontaire, il ne faut pas se résigner", a-t-il indiqué. Manuel Valls, également candidat à la primaire, s'est également prononcé pour un "minimum décent" qu'il a évalué à "800 à 850 euros" mensuels et qui consisterait en la "fusion de la dizaine de minima sociaux" existant.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"La question de la dignité du travail (...) c'est pour moi une valeur incontournable", a souligné Christian Paul.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-