RSA: une hausse de 2% en septembre, assure Valls

RSA: une hausse de 2% en septembre, assure Valls

Publié le 14/04/2016 à 13:15
©ThomasSamson/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

En déplacement à Mantes-la-Jolie (Yvelines), Manuel Valls a annoncé ce jeudi que le RSA "sera à nouveau revalorisé de 2% en septembre prochain". Cette revalorisation intervient dans le cadre du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté lancé en janvier 2013.

Le Revenu de solidarité active (RSA) "sera à nouveau revalorisé de 2% en septembre prochain, comme chaque année depuis 2013", a annoncé ce jeudi 14 le Premier ministre Manuel Valls en déplacement à Mantes-la-Jolie (Yvelines).

Cette revalorisation exceptionnelle du revenu minimum pour personnes sans ressources correspondra "à une augmentation globale de 10% en 5 ans", a précisé le Premier ministre venu dans cette ville de la région parisienne présenter les priorités 2016-2017 du plan de lutte contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale.

C'est dans le cadre du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté lancé en janvier 2013 que le gouvernement avait décidé d'augmenter le RSA de 10% sur cinq ans, en plus de l'inflation. Il s'agira en septembre prochain de la quatrième revalorisation exceptionnelle du RSA, géré à ce jour par les départements, après celles de 2% également survenues en septembre 2013, 2014 et 2015.

Face aux difficultés des départements à financer ce minimum, des discussions sont en cours entre le gouvernement et l'Assemblée des départements de France (ADF). Début mars, le gouvernement a réaffirmé sa proposition d'une "recentralisation du financement du RSA (à partir de 2017, NDLR), sur la base des dépenses 2016", avec un fonds d'urgence pour les départements les plus en difficulté.

Fin 2015, une dizaine de départements ont bénéficié d'un tel fonds, pour un montant de 50 millions d'euros. En 2016 une quarantaine d'entre eux devraient être concernés.

En 2015, le "reste à charge" pour les départements s'est élevé à 4 milliards d'euros, et devrait atteindre, selon l'ADF, 4,7 milliards en 2016. Soit une progression d'environ 700 millions d'euros par an, en raison de la hausse du nombre d'allocataires du RSA.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Manuel Valls a annoncé ce jeudi que le RSA "sera à nouveau revalorisé de 2% en septembre prochain".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-