Le sénateur-maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, 77 ans, l'assure: "tant que j'en ai la force, je reste!"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le sénateur-maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, 77 ans, l'assure: "tant que j'en ai la force, je reste!"

Publié le 22/10/2016 à 15:25 - Mise à jour à 15:30
©Boris Horvat/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Jean-Claude Gaudin est entré au conseil municipal de Marseille en 1965 et ne l'a jamais quitté. Et s'il admet qu'il ne se représentera pas en 2020, à la fin de son mandat, hors de question pour lui d'envisager une quelconque démission avant l'échéance.

Le sénateur-maire de Marseille Jean-Claude Gaudin (LR) a réaffirmé que sa succession n'était pas ouverte, se refusant à désigner un dauphin de crainte qu'il ne soit "fusillé" par les autres prétendants, dans une interview publiée samedi dans La Provence.

"Je suis élu maire de Marseille jusqu'en 2020. Je suis en bonne santé, je fais le boulot, et j'y prends plaisir. Ma succession n'est donc pas ouverte", déclare M. Gaudin, 77 ans,

"Bref, je vais bien, je me régale, Marseille est toute ma vie: tant que je peux, tant que j'en ai la force, je reste!", affirme l'élu, coupant court à la possibilité d'une démission prématurée et aux interrogations sur sa succession.

"La seule chose qui est certaine: je ne me représenterai pas en 2020", poursuit-il. "Parmi mes 28 adjoints qui travaillent avec conviction et dévouement, il y a deux ou trois hommes et autant de femmes, qui sont susceptibles d'arriver dans ce bureau de l'Hôtel de ville. (...) En tant que premier adjoint, Dominique Tian a traditionnellement l'avantage. Mais il n'est pas le seul", précise-t-il.

Il qualifie Martine Vassal, présidente LR du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, de "jeune femme qu'(il a) beaucoup poussée dans la vie politique, et qui depuis 18 mois fait un sans-faute". Il serait "fort possible" qu'elle soit la future présidente de la Métropole, dit-il, "ce qui ne signifie pas qu'elle ne puisse pas aussi devenir maire de Marseille..."

Mais, ajoute-t-il, "si je disais +je préfère untel ou untel+, je l'envoie aussitôt à la vindicte générale. Si je désignais quelqu'un, je le ferais fusiller par les autres".

M. Gaudin, également vice-président du Sénat, a été réélu maire en 2014. Il a également été élu en mars à la tête du conseil de la métropole Aix-Marseille-Provence, créée le 1er janvier 2016.

A l'entrée en application de la loi sur le cumul des mandats, à la rentrée 2017, il affirme qu'il privilégiera ses fonctions locales: "après 28 ans de Sénat dont 15 ans de vice-présidence, je quitterai le Parlement. L'an dernier, j'ai déjà renoncé à la proposition de Gérard Larcher (président du Sénat) de me nommer au Conseil constitutionnel".

En septembre 2015, l'élu, entré au conseil municipal de Marseille en 1965 pour ne plus le quitter, avait révélé souffrir d'une tumeur aux intestins soignée par chimiothérapie. Lors de ses voeux à la presse en janvier, il avait assuré aller "beaucoup mieux qu'il y un an".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le maire de Marseille présidera aux destinées de la ville jusqu'en 2020.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-