Le siège de la CGT vandalisé par"des individus cagoulés"

Le siège de la CGT vandalisé par"des individus cagoulés"

Publié le 25/06/2016 à 15:55
©Christian Hartmann/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Après les locaux de la CFDT, c'est au tour de ceux de la CGT de recevoir la visite de casseurs qui se sont introduit sur les lieux et ont brisé des vitres pour essayer, sans succès, de pénétrer dans les locaux.

Le siège de la CGT à Montreuil a été "vandalisé" dans la nuit de vendredi à samedi par des individus cagoulés, qui ont cassé plusieurs portes et vitres, a déclaré à l'AFP Philippe Martinez, secrétaire général de la confédération.

"Ca s'est fait assez vite. Des individus cagoulés avec des sacs à dos ont franchi les barrières et ont tapé, forcément avec des objets costauds, sur des portes et des vitres qui sont partis assez rapidement", a-t-il indiqué, précisant qu'une équipe de police a constaté les faits et qu'une enquête a été ouverte.

"Sur les images de la vidéosurveillance, on voit deux individus", a-t-il précisé.

Toutefois, les personnes cagoulées n'ont pas pu entrer à l'intérieur du siège de la première organisation syndicale française. "Il y a plusieurs portes à franchir pour rentrer au siège. Ils ont cassé la première, les vitres sur les côtés, mais ils n'ont pas pu entrer parce qu'il y a un système qui se déclenche", a poursuivi M. Martinez.

"On a évité le pire", a encore dit le secrétaire général, assurant que le siège n'a jusqu'à présent jamais été victime de violences d'"une telle ampleur".

Le siège de la CFDT avait déjà été vandalisé ce jeudi soir à Paris, boulevard de la Villette (19e). Des baies vitrées ont notamment été brisées et des murs tagués par des individus cagoulés, aux alentours de 20h30-21h. Le syndicat, qui n'appelle pas à manifester contre la loi Travail, avait annoncé qu'il allait porter plainte.

"Cette attaque violente est un coup direct porté à la démocratie", réagissait ce jeudi soir le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger sur Twitter.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le syndicat est basé à Montreuil, en Seine-Saint-Denis.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-