Législatives 2017: Marine Le Pen a voté, son parti suspendu aux résultats du second tour de ce dimanche

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Législatives 2017: Marine Le Pen a voté, son parti suspendu aux résultats du second tour de ce dimanche

Publié le 18/06/2017 à 15:35 - Mise à jour à 15:43
© Denis Charlet / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Au-delà du score, qui s'annonce record, des troupes d'Emmanuel Macron, les autres partis jouent aussi gros au second tour des législatives, ce dimanche. Notamment le Front national de Marine Le Pen qui, si la victoire semble promise à sa patronne, est en mauvaise posture.

LEGISLATIVES - Des candidats à la présidentielle ayant tenté leur chance à ces législatives, c'est celle qui a réuni le meilleur score au premier tour de la semaine dernière. Marine Le Pen est en ballotage plus que favorable pour ce second dimanche de vote, assise sur les 46,02% des voix qu'elle a recueilli. De quoi donner le sourire à la patronne du FN.

Tout de bleu vêtue l'aspirante candidate à la députation dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais a ainsi voté peu avant  11h dans son bureau de vote d'Hénin-Beaumont. Un acte citoyen accompli en compagnie du maire de la ville Steeve Briois et sous l'œil des médias, bien que fugacement. Ce qui ne l'a pas empêché de diffuser le cliché via son compte Twitter.

Le sourire est toutefois quelque peu forcé. C'est que la candidate à laquelle la victoire personnelle semble tendre les bras joue gros avec cette élection: après l'échec de la présidentielle, imputé par beaucoup -même en interne au FN- à sa mauvaise performance au débat d'entre-deux-tours, ses troupes ont réalisé un score décevant à ces législatives. Annoncé comme en capacité de faire entrer plusieurs dizaines de députés à l'Assemblée, le parti ne devrait finalement même pas être en mesure de constituer un groupe après l'annonce des résultats, ce dimanche soir. Les projections le créditent ainsi d'un à cinq députés.

Il se pourrait donc même que Marine Le Pen soit la seule représentante de l'extrême droite au Palais Bourbon. Si les scores de ses lieutenants sont loin d'être ridicules, notamment pour Bruno Bilde (12e circonscription du Pas-de-Calais, 35,53%) ou Louis Aliot (2e des Pyrénées-Orientales, 30,80%), le sort des urnes pourrait leur être moins favorable. Entre les deux tours, ténors de droite, de gauche et de LREM ont ainsi ressuscité le "front républicain" afin de faire barrage au FN, qui ne bénéficie par ailleurs d'aucun réservoir de voix conséquent.

Et la participation, encore en baisse ce dimanche (alors qu'un record d'abstention a déjà été battu au premier tour), ne semble pas accréditer la thèse d'un sursaut des nationalistes ou autres anti-Macron. "Allez voter bande de fainéants!", avait pourtant lancé Gilbert Collard aux électeurs entre les deux tours. Un appel à la motivation qui, aussi étonnant soit-il, ne semble pas avoir eu l'effet escompté.

Un peu plus de 47 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour le second tour des élections législatives de ce dimanche 18. Après le raz-de-marée réalisé par les troupes d'Emmanuel Macron au premier tour, peu de suspens. Hormis peut-être sur l'ampleur de la majorité dont bénéficiera LREM à l'annonce du résultat final. Certains sondages lui promettent ainsi jusqu'à 470 députés, ce qui serait à la fois un record en valeur absolue autant qu'en pourcentage du nombre de sièges dans l'Hémicycle. Pour autant les scores des autres partis, bien que réduits à la portion congrue au Palais Bourbon, sera également intéressant. LR semble en pôle position pour incarner le premier parti d'opposition, mais avec finalement peu d'avance sur ses rivaux.

Faits marquants, rebondissements, indiscrétions, réactions: suivez également cette journée électorale minute par minute avec FranceSoir via notre direct (à consulter en cliquant ICI).

Les premiers résultats de ce second tour des élections législatives à consulter ICI

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le FN pourrait ne pas être en mesure de constituer un groupe à l'Assemblée national au terme des élections législatives 2017.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-