Législatives - Thierry Braillard renonce à se présenter à Lyon et se met "en retrait" de la vie politique

Législatives - Thierry Braillard renonce à se présenter à Lyon et se met "en retrait" de la vie politique

Publié le 16/05/2017 à 07:29 - Mise à jour à 07:31
©Karim Jaafar/Al-Watan Doha/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Thierry Braillard (PRG) a annoncé lundi renoncer à se présenter à l'élection législative à Lyon et dit "se mettre en retrait de la vie publique" faute d'avoir obtenu l'investiture de La République En Marche.

Finalement l'ancien secrétaire d'Etat aux Sports a choisi de jeter l'éponge. Thierry Braillard, ne se représentera pas dans la 1ère circonscription du Rhône face au candidat investi par La République En Marche. Il l'a annoncé dans un message publié sur son compte Facebook lundi 15. En effet, soutenu en 2012 par Gérard Collomb et élu, Thierry Braillard s’est cette fois vu préférer Thomas Rudigoz auprès du sénateur-maire de Lyon, très proche d’Emmanuel Macron.

L'ancien député de la 1ere circonscription du Rhône dénonce "la division des forces de progrès et la tournure que prend la campagne sont mortifères et pourraient conduire in fine à l'élection de la droite dure et conservatrice dans cette circonscription pourtant ancrée à gauche". Il s'en prend également au "non-respect de la parole donnée", estimant que "les guérillas menées et petites intrigues ne correspondent guère à l’idée que je me fais de la politique".

Par conséquent, Thierry Braillard annonce qu'il se met en retrait de la vie publique afin de me consacrer à nouveau à son activité professionnelle, soit avocat au barreau de Lyon

Son message a également été l'occasion de revenir sur son parcours au gouvernement. "J’ai eu la chance, pendant plus de trois années, de servir mon pays en la qualité de secrétaire d’Etat aux Sports et je tiens à renouveler mes plus sincères remerciements au Président François Hollande, ainsi qu’à Manuel Valls et Bernard Cazeneuve pour leur soutien indéfectible et la confiance qu’ils ont bien voulu me témoigner", a expliqué Thierry Braillard, âgé de 53 ans.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'ancien député de la 1ere circonscription du Rhône dénonce "la division des forces de progrès et la tournure que prend la campagne sont mortifères".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-