Les avocats de Benalla dévoilent la défense de leur client

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Les avocats de Benalla dévoilent la défense de leur client

Publié le 23/07/2018 à 16:28 - Mise à jour à 16:33
© Thomas SAMSON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Lundi, dans un communiqué, les avocats d'Alexandre Benalla dévoilent les arguments de la défense de leur client. Selon eux, c'est Alexandre Benalla qui a été invité par la police. Il est intervenu dans le cadre de l'article 73 du code de procédure pénale et a rapporté lui-même les faits à l'Elysée.

Il est sorti de garde à vue et a été mis en examen. Mais, entendu par la police, il a aussi pu se défendre et ce sont aujourd'hui ses deux avocats qui ont formalisé dans un communiqué, relayé par TF1, les arguments de leur client Alexandre Benalla.

Selon ses défenseurs, "Monsieur Benalla, en sa qualité de chargé de mission, adjoint au chef de cabinet du Président de la République, a été invité par la DOPC de la Préfecture de police de Paris, à observer les opérations de maintien de l'ordre à l'occasion des manifestations du 1er mai, annoncées pour être particulièrement violentes". Selon le suspect, c'est donc la police qui l'a sollicité et non pas lui qui a demandé à assister aux opérations de maintien de l'ordre sur son temps libre.

Surtout, les avocats expliquent que si Alexandre Benalla a bien frappé le manifestant, mais que son geste "s'inscrit dans le cadre des dispositions de l'article 73 du code de procédure pénale et n'a eu aucune conséquence pour les personnes interpellées". L'article 73 indique qu'en cas de crime flagrant ou de délit flagrant, "toute personne a qualité" pour intervenir pour appréhender l'auteur des faits et le remettre à un officier de police judiciaire. Or, le couple molesté par Alexandre Benalla et Vincent Crase venait effectivement d'insulter des CRS et de viser les forces de l'ordre avec des projectiles.

Voir aussi: Affaire Benalla: Nordpresse dénonce la "censure" de Facebook et accuse l'Elysée

Enfin, la défense d'Alexandre Benalla assure que c'est le chargé de mission lui-même qui a signalé les faits à sa hiérarchie (confirmant donc, selon cette version, que l'Elysée a été immédiatement avisée). "Il a rendu compte de de son intervention personnelle qui lui a été vivement reprochée. Il a fait l'objet d'une sanction administrative de la part de son employeur".

Le futur ex-chargé de mission de l'Elysée (en cours de licenciement) joue donc la carte de l'intervention certes excessive mais légale dans une situation de manifestation violente, qui a fait ensuite l'objet d'une sanction proportionnée.

Lire aussi:

Affaire Benalla: Collomb charge le préfet de police, qui se défend

Alexandre Benalla s'occupait "des bagages" des Bleus explique Castaner

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Benalla aurait averti lui-même des faits.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-