Confinés, les français à l’heure des injonctions paradoxales : tous schizophrènes ?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Confinés, les français à l’heure des injonctions paradoxales : tous schizophrènes ?

Publié le 15/04/2020 à 23:32 - Mise à jour le 25/04/2020 à 08:16
France Soir
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Xavier Brunschvicg pour France Soir
-A +A

BILLET : Depuis le début de la crise du Coronavirus, les français ont été soumis à rude épreuve. L’une d’entre elles consiste à gérer de nombreuses « injonctions paradoxales », également appelées doubles contraintes incompatibles. Une notion à l’origine de troubles mentaux comme la schizophrénie et qui a fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques à l’initiative de Gregory Bateson dans les années 50 au sein de l’école de Palo Alto.

Quelques exemples :

confinez-vous mais allez travailler, ne vous rencontrez pas mais soyez solidaires, restez chez vous mais faites du sport…

Les politiques publiques ne sont pas exemptes de ces apparentes contradictions : préservation de la croissance et lutte contre les inégalités, héroïsation des premiers de tranchée après la glorification des premiers de cordée, reprise de l’école le 11 mai au nom de la lutte contre le décrochage scolaire mais interdiction de tout rassemblement public, report de la réforme du chômage et des retraites au nom de la défense des plus vulnérables mais maintien de la suppression de l’ISF, injonction à ne pas porter de masques ni à se faire dépister massivement mais engagement des autorités de santé à multiplier à court terme le nombre de tests et à fournir des masques à la population …

Quant aux femmes et hommes politiques, ils ne sont pas en reste. Certains responsables de droite refusent toute augmentation de la durée du travail et défendent des mesures sociales ou budgétaires face auxquelles ils s’étaient jusqu’à présent toujours opposés. Les tenants de la gauche productiviste se mettent à vanter les vertus de la sobriété. Jusqu’au Chef de l’État qui, lors de son dernier discours le 13 avril a affirmé qu’il aurait lui-même à se « réinventer ». Seuls le RN et les Insoumis semblent constants dans leur refus de remettre en cause leur idéologie, ce qui en dit long sur leur déconnexion du réel.

Face à ces discours mouvants, à ces signaux contradictoires et autres injonctions paradoxales, les Français vont-ils devenir schizophrènes ? C’est une possibilité mais elle est infime. La réalité est différente. Ils ont beau râler, les Français savent que la situation que nous traversons est unique, compliquée et chaque journée laisse émerger de nouvelles vérités, de nouvelles avancées scientifiques, de nouveaux résultats cliniques. Ils n’ont pas confiance dans le Gouvernement mais soutiennent les mesures prises par ce dernier. Car soyons honnêtes : nous devons tous rester humbles face à l’inconnu. Une humilité qui doit nous conduire à faire preuve de plasticité, de réactivité, de résilience et à accepter d’assumer une insurmontable complexité.

Emmanuel Macron ne sortira pas indemne de cette crise. Mais s’il est une chose à laquelle il sera parvenu, c’est à propager et à ancrer au sein de l’ensemble de la population son fameux « et en même temps ». Bref, à ériger le « en même temps » en nouveau paradigme ! Une forme de consécration.

A propos de l'auteur : Xavier Brunschvicg est fondateur de Clashman Corp société spécialisée dans la communication.  Il est expert en communication dont les convictions profondes se resument à deux mots contenu et crédibilité.  

Sans un contenu original, riche, intéressant et pertinent, vous n’irez pas loin. Sans crédibilité, sincérité et audace, vous n’aurez pas d’impact

Auteur(s): Xavier Brunschvicg pour France Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Exemple d'une injonction paradoxale

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-