François Fillon enfariné (Vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

François Fillon enfariné (Vidéo)

Publié le 06/04/2017 à 20:31 - Mise à jour à 21:05
© Christophe ARCHAMBAULT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Lors de son arrivée à son meeting à Strasbourg, François Fillon a été aspergé avec un sachet de farine ce jeudi après-midi. Les images ont rapidement fait le tour des réseaux sociaux, qui n'ont pas été avares de jeux de mots.

François Fillon enfariné! C'est dans une ambiance hostile à laquelle il s'est désormais habitué. Après le concert de casseroles à Calais et les jets d'œufs dans le Pays basque, le candidat Les Républicains à la présidentielle a reçu ce jeudi, lors de son arrivée à son meeting de Strasbourg (qui portait sur le thème de l'Europe et de l'identité française), un sachet de farine entier en pleine figure.

Son "assaillant" était un jeune homme qui, sans doute pour se fondre dans la masse, avait enfilé un tee-shirt portant l'inscription "Les étudiants avec Fillon". Il a réussi à approcher suffisamment François Fillon pour lui verser toute la farine dessus, insistant bien pour qu'il n'en reste pas dans le paquet. Le service de sécurité a rapidement plaqué l'individu au sol et, une fois son costume dépoussiéré, le candidat à la présidentielle a repris sa route vers l'estrade pour aller prononcer son discours.

Discours qu'il a évidemment commencé avec quelques références à l'incident qui venait de se produire. "Je suis la cible d'un acharnement impitoyable. Ils essayent tout pour me décourager, même les plus minables arguments" a-t-il déclaré, avant d'ironiser: "J'espère au moins que la farine était française". Déclenchant l'hilarité de ses soutiens.

Sur Twitter, quelques personnes ont été choquées, accusant même des militants En Marche! et soutiens d'Emmanuel Macron de cette agression. Mais beaucoup d'autres internautes n'ont pas hésité à rire de la situation, à grands renforts de jeux de mots, le plus facile d'entre eux étant: "Ca y est, il a été blanchi!". Ou encore: "Qui vole du blé récolte de la farine".

(Voir ci-dessous la séquence de l'enfarinage de François Fillon)

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Après avoir été aspergé de farine, François Fillon a ironisé sur cette agression et a demandé "si la farine était française".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-