Loi Travail: "désaccords se sont confirmés" entre la CGT et le gouvernement, dit Martinez

Loi Travail: "désaccords se sont confirmés" entre la CGT et le gouvernement, dit Martinez

Publié le 17/06/2016 à 10:16 - Mise à jour à 10:17
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Philippe Martinez a acté ce vendredi matin les "désaccords" entre la CGT et le gouvernement à l'issue de sa rencontre avec Myriam El Khomri. Le leader de la contestation contre la réforme portée par la ministre du Travail continue à réclamer le retrait ou la réécriture des principaux points du texte.

Les "désaccords se sont confirmés" avec le gouvernement sur la loi Travail, a déclaré le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez après sa rencontre avec la ministre du Travail Myriam El Khomri ce vendredi 17.

"Il y a des points de désaccords entre la CGT et le gouvernement sur des choses de fond, ces désaccords se sont confirmés aujourd'hui", a-t-il dit.

Le représentant du premier syndicat, à la pointe de la contestation contre la loi Travail, a listé comme divergences "la question du respect de la hiérarchie des normes, des licenciements économiques, de la médecine du travail, du référendum".

"Il faut retirer ou réécrire ces articles", a-t-il affirmé en jugeant qu'il n'y a "aucune raison" de renoncer aux journées de mobilisation des 23 et 28 juin.

A l'issue de la rencontre avec la ministre, une première depuis début mars, le leader de la CGT a dénoncé l'absence de réaction de François Hollande qui, malgré les différentes mobilisations, n'a pas donné suite à la demande de rencontre formulée par l'intersyndicale opposée à la loi Travail.

"Dommage que le président n'ait pas répondu oui ou non" à la lettre envoyée par les organisations de salariés (CGT, FO, FSU, Solidaires) et de jeunesse (Unef, Fidl, UNL).

Myriam El Khomri défend cette semaine au Sénat un projet qu'elle juge "utile" pour l'emploi, les salariés et la compétitivité. L'intersyndicale dénonce de son côté un texte trop favorable aux employeurs.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les "points de désaccords entre la CGT et le gouvernement sur des choses de fond (...) sont confirmés aujourd'hui", a annonce Philippe Martinez.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-