Loi Travail et 49-3: Hamon "n'exclut" pas le dépôt d'une motion de censure

Loi Travail et 49-3: Hamon "n'exclut" pas le dépôt d'une motion de censure

Publié le 05/07/2016 à 09:50 - Mise à jour à 09:51
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Bis repetita pour Benoît Hamon qui a brandit à nouveau la menace d'une motion de censure en cas d'un très probable 49-3 pour faire passer la 4e version de la loi Travail présentée ce mardi à l'Assemblée.

Le député PS Benoît Hamon "n'exclu(t)" pas le dépôt d'une motion de censure si le gouvernement utilise le 49-3 pour faire adopter la loi Travail, mais ne veut "pas poser cette question" à "ce stade", plaidant pour un amendement PS sur les heures supplémentaires.

"Le gouvernement utilise une arme de la Constitution. La réponse du Parlement est d'utiliser les moyens que lui donnent la Constitution", a dit mardi le député lors d'un entretien sur France 2 avant d'affirmer: "Je ne l'exclus absolument pas" (le dépôt d'une motion de censure NDLR).

"Nous discuterons. A cette étape, je ne veux pas poser cette question-là", a poursuivi l'ancien ministre.

Après quatre mois de contestation, le gouvernement, malmené dans les sondages à moins d'un an de la présidentielle, a pourtant à nouveau lâché du lest via des amendements en commission pour réaffirmer le rôle des branches, Manuel Valls estimant que "personne ne peut dire que le gouvernement aura été inflexible ou intransigeant".

Certains frondeurs ont toutefois jugé "un compromis à portée de main" si la rémunération des heures supplémentaires ne pouvait être revue à la baisse par un accord d'entreprise. Un amendement en ce sens a été déposé par plus de 120 députés PS.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le député PS Benoît Hamon "n'exclu(t)" pas le dépôt d'une motion de censure si le gouvernement utilise le 49-3 pour faire adopter la loi Travail.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-