Lycée: Blanquer dément que la bataille de Verdun ne soit plus au programme

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Lycée: Blanquer dément que la bataille de Verdun ne soit plus au programme

Publié le 24/03/2019 à 15:44 - Mise à jour à 15:45
© FRANCOIS NASCIMBENI / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

 Jean-Michel Blanquer a démenti l'absence de la bataille de Verdun dans le programme du lycée ce dimanche 24. Cette dernière devait être remplacée par la bataille de la Somme, au caractère plus international. 

Tollé chez les élus de la région Grand Est. Suite à la parution d'un article dans L'Est républicain expliquant qu'à la rentrée de septembre, la bataille de Verdun ne sera plus enseignée dans les lycées, les réactions outrées se sont multipliées. Au point que Jean-Michel Blanquer a dû prendre la parole pour éteindre la polémique qui prenait de l'ampleur sur les réseaux sociaux.

L'article en question explique que "la nouvelle" a été annoncée lors d'une session du conseil départemental de la Meuse en s'appuyant sur le Bulletin officiel de l'Éducation nationale qui explique que pour le cours consacré à la Première Guerre mondial seront étudiés: les batailles de Tannenberg et de la Marne, l'offensive des Dardanelles, la bataille de la Somme et la dernière offensive allemande. La Somme aurait été ainsi préférér à Verdun pour son caractère "plus international". L'article conclut: "Une nouvelle bataille de Verdun s'ouvre. Celle de sa mémoire pour les générations futures d'élèves". 

Samuel Hazard, le maire de Verdun s'en est ému en plein conseil départemental en dénonçant "une deuxième mort pour ces soldats sur ce territoire sacré et martyr".

Lire aussi – Verdun: l'histoire de 300 jours en enfer

Sur Twitter, le sénateur Les Républicains de la Meuse Gérard Longuet a exprimé "sa consternation". Dans un tweet signé de ses initiales, la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen s'est insurgée que "le gouvernement dépossède les Français de leur histoire glorieuse et foule aux pieds le sacrifice ultime de nos soldats". Le président LR de la région Grand Est Jean Rottner s'est enflammé contre une "faute contre l'esprit".

Dans un tweet ce dimanche, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer a tenté de clore la polémique. "La bataille de Verdun sera évidemment étudiée en 1ère. Elle n’était pas dans les précédents programmes. Les nouveaux sont plus détaillés et chronologiques. Avec une partie sur la guerre de position. Verdun, déjà étudié en 3ème, est indissociable de la bataille de la Somme", a-t-il écrit.

Une clarification qui a semblé satisfaire Jean Rottner qui a remercié le ministre pour cette clarification: "Merci pour cet engagement et cette clarification. Verdun est une bataille mais aussi le fondement d’une Histoire européenne contemporaine".

Voir:

À Verdun, des passionnés partagent la "mémoire vive" de la Grande guerre

1914-1918: Verdun commémore les 100 ans d'une bataille "mythique" et meurtrière

Verdun: les commémorations du centenaire de la bataille ont débuté à l'aube

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jean-Michel Blanquer a démenti l'absence de la bataille de Verdun dans le programme du lycée.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-