Macron "en marche" vers l'Elysée, estiment les éditorialistes

Macron "en marche" vers l'Elysée, estiment les éditorialistes

Publié le 31/08/2016 à 09:08 - Mise à jour à 09:10
©Jacky Naegelen/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

La démission d'Emmanuel Macron de son poste de ministre de l'Economie, annoncée mardi, occupe une large part des colonnes de la presse de ce mercredi. Au-delà des jeux de mots, tous les éditorialistes sont unanimes: le jeune loup a posé la première pierre d'une candidature à la présidentielle de 2017 désormais quasi-certaine.

Pour les éditorialistes de la presse de ce mercredi 31, Emmanuel Macron a présenté sa démission de son poste de ministre de l'Economie pour pouvoir se mettre "en marche" vers l'élection présidentielle de 2017.

"Il était aux marches du palais, il est maintenant en marche", assure Laurent Joffrin, dans Libération.

"En avant, marche! Après avoir goûté pendant deux ans aux fastes de Bercy, Emmanuel Macron veut maintenant se délecter des lustres de l’Élysée", prévient Jean-Michel Servant, du Midi Libre. L'éditorialiste, comme ses confrères, fait référence au nom du mouvement politique "En Marche!", créé début avril par Emmanuel Macron.

"Et maintenant, cap sur l'Elysée", titre en pages intérieures, Le Parisien.

"C’est bel et bien un pas de plus vers une candidature qu’a esquissé hier l’ancien banquier d’affaires. Il est désormais en marche", reconnaît Laurent Bodin, pour L'Alsace. "En marche vers l’Elysée", écrit Dominique Garraud, dans La Charente Libre.

"Voilà, c’est fait, il est libre. Libre donc et +en marche+, évidemment", s'amuse Denis Daumin, de La Nouvelle République du Centre-Ouest.

Pour Xavier Brouet, du Républicain Lorrain, cette démission "confirme l’irruption de l’ex-ministre de l’Economie dans la présidentielle". "Elle signe, c’est à peu près certain, l’entrée en campagne du jeune loup aux dents très, très longues", estime Christophe Bonnefoy, du Journal de la Haute-Marne. C'est "la volonté de se présenter à l’élection présidentielle", juge Bruno Dive, dans Sud-Ouest.

Et Michaël Tassart, du Courrier Picard, d'enfoncer le clou: "Emmanuel Macron a présenté sa démission pour se consacrer à son mouvement +En Marche+ et donc à sa candidature pour l’élection présidentielle de 2017".

"Tout laisse penser que cet objectif lui trotte dans la tête", note Grégoire Poussielgue, dans son article pour Les Echos. L'ancien ministre "n’est pas encore candidat, mais il se met en situation de l’être. Il ne se lance pas pour embellir le décor ou pour servir les autres. Il veut gagner", annonce Michel Urvoy, de Ouest-France.

Emmanuel Macron est "en marche vers la présidentielle", mais "il a encore tout à prouver", tempère Yves Thréard, dans Le Figaro.

L'ancien ministre a annoncé: "son intention de construire pour l’an prochain +un projet qui servira uniquement l’intérêt général+ et il a dit +le seul moment où un tel projet peut être présenté, c’est une campagne présidentielle+. Si de pareils propos n’annoncent pas une candidature, c’est à ne plus rien comprendre à la politique", conclut Michel Bassi, de L'Eclair des Pyrénées.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Et maintenant, cap sur l'Elysée", titre en pages intérieures "Le Parisien" suite à la démission d'Emmanuel Macron.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-