Macron "président des très riches" dit Hollande, "poison de l'esprit" réplique Philippe (video)

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 26 avril 2018 - 15:09
Image
L'ancien président François Hollande le 30 septembre 2014 à l'Elysée à Paris
Crédits
© Thomas SAMSON / AFP/Archives
François Hollande multiplie les attaques contre Emmanuel Macron depuis son retour sur la scène médiatique, mi-mars.
© Thomas SAMSON / AFP/Archives
François Hollande s'est attiré les foudres d'Edouard Philippe, notamment, en accusant Emmanuel Macron d'être le "président des très riches", mercredi soir. La réponse des ténors de LREM ne s'est pas fait attendre.

François Hollande poursuit son offensive médiatique, et il n'est désormais plus l'objet d'un dédain stratégique de la part de la macronie. La réplique suite à la dernière pique lancée par l'ancien chef de l'Etat ne s'est ainsi pas fait attendre. A peine le "président normal" a-t-il accusé son successeur d'être le "président des très riches", mercredi 25, qu'Edouard Philippe a contre-attaqué en dénonçant "l'amertume" de François Hollande, qui serait un "poison de l'esprit", ce jeudi 26.

Macron "président des riches, c'est ce que vous pensez?", a demandé mercredi soir Yann Barthès à l'ancien président invité à l'émisison Quotidien pour faire -notamment- la promotion de son livre (Les leçons du pouvoir, ed. Stock). "Non ce n'est pas vrai", a immédiatement répondu François Hollande. Puis, après une pause pour préparer son effet: "C'est le président des très riches".

Puis de développer: "Quand vous supprimez l'impôt sur la fortune pour ceux qui ont les capitaux, qui ont les patrimoines les plus importants... Ce ne sont pas les riches. Les riches se sont ceux qui par leur travail gagnent des revenus importants. Ceux-là restent fiscalisés (...). Mais ceux qui ont vraiment de la fortune, ceux qui détiennent, soit par héritage soit par leurs propres activités, des capitaux très importants, ceux-là ne paient plus l'impôt sur la fortune".

Lire aussi: Scooter, macaron, salsa: Hollande fait son show à la fac de Cergy-Pontoise (vidéo)

Une attaque en règle de la politique du président qui est très mal passée dans les rangs macronistes. Richard Ferrand, chef des députés LREM et très proche d'Emmanuel Macron, a immédiatement répliqué sur Twitter. " Ce n’est pas se grandir que de se laisser submerger par l’aigreur; le mensonge masque mal l’amertume de l’échec", a attaqué l'ancien -éphémère- ministre de la Cohésion des territoires.

 

 

Le Premier ministre Edouard Philippe s'est également fendu d'une réponse directe, et publique, à François Hollande. " Je pense (qu'il) est amer, et l'amertume est un poison de l'esprit", a tancé le chef du gouvernement ce jeudi matin sur Europe 1. "Tout cela a une tonalité très marquée par l'amertume, je trouve ça très triste".

Au-delà des piques et petites phrases, aussi bien senties soient-elles, cet épisode marque surtout le retour sur le devant de la scène politique et médiatique de François Hollande. L'ancien président qui a débuté son offensive mi-mars, avec une interview dans Le Monde très critique de l'action d'Emmanuel Macron en Syrie (c'était avant les frappes franco-américano-anglaises de la mi-avril), est désormais jugé suffisamment dangereux pour que les hauts-gradés de la majorité lui répondent. Reste à savoir si François Hollande cherche seulement à redorer son blason avec ces escarmouches, ou s'il teste l'ennemi en vue d'une bataille de plus grand envergure.   

À LIRE AUSSI

Image
L'ancien président François Hollande sort d'une librairie où il a dédicacé son livre "Les leçons du pouvoir" le 14 avril 2018à Tulle
François Hollande: "Je suis socialiste"
L'ancien président François Hollande affirme qu'il ne renonce pas à la politique et se dit toujours "socialiste", dans un entretien diffusé dimanche sur France 3 Nouve...
15 avril 2018 - 15:13
Politique
Image
Emmanuel Macron présente jeudi à Paris, un plan ambitieux pour développer l'intelligence artificielle, cette nouvelle technologie en passe de révolutionner l'économie et la société, le 27 mars 2018.
LREM: le parti de Macron est "de droite" selon les Français
Emmanuel Macron, et son parti LREM, seraient-ils "ni de gauche, ni de gauche"? La réponse est désormais "oui" pour une majorité de Français, selon un sondage publié ce...
06 avril 2018 - 17:12
Politique
Image
Le président français Emmanuel Macron, le 27 mars 2018 à Paris
Elu par la gauche, gouvernant à droite: Macron condamné à changer?
Emmanuel Macron est à la peine alors qu'approche le premier anniversaire de sa prise de fonction. Entre la grève des cheminots et la large grogne sociale, le "présiden...
09 avril 2018 - 18:53
Politique