Macron agacé par les livres de ses ministres... qui ne se vendent pas !

Macron agacé par les livres de ses ministres... qui ne se vendent pas !

Publié le 28/10/2021 à 13:48
© ERIC GAILLARD / POOL/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Emmanuel Macron agacé par la graphomanie de ses ministres ? C’est ce qu’affirme le Canard Enchaîné. "Mais les Français vont finir par se dire que les ministres ne foutent rien et qu'ils passent leur temps à écrire des livres !", aurait pesté le chef de l’État. "Si seulement...", ont ironisé certains internautes...

Sur son site Internet, le magazine littéraire ActuaLitté s’est amusé à dresser la liste de tous les ouvrages publiés par des membres du gouvernement au cours des derniers mois. Mention spéciale pour Marlène Schiappa dont le livre Sa façon d’être à moi, publié le 6 octobre chez Stock, s’est vendu à… 64 exemplaires. Pas découragée, la ministre déléguée à la Citoyenneté va remettre ça, le 22 janvier prochain, avec la parution de C’est une bonne situation, ça, ministre, aux éditions de l’Observatoire.

Même score de vente famélique pour la ministre du Logement Emmanuelle Wargon, dont le Bienvenue en politique : à ceux qui sont tentés de renoncer (Calmann-Lévy) s’est écoulé à 75 exemplaires.

Best-sellers

Autre flop : École ouverte (Gallimard), de Jean-Michel Blanquer, publié bien entendu au moment de la rentrée, le 9 septembre dernier, qui ne s’est vendu qu’à 620 exemplaires.

À l’inverse, Gérald Darmanin, avec Le séparatisme islamiste. Manifeste pour la laïcité (L’Observatoire), connaît un certain succès avec 5 354 ventes. L’ouvrage de Bruno Le Maire, La bête et l’ange. Mémoires provisoires (Gallimard) est enfin franchement à classer dans le rayon des best-sellers, avec 21 831 exemplaires écoulés. L’auteur du remarqué de Jours du pouvoir, vendu à 65 000 exemplaires et lauréat du prix du livre politique en 2013, va faire paraître un autre livre le 10 novembre : Un éternel soleil, chez Albin Michel cette fois. Si sa plume est reconnue, ce qui fait de lui un oiseau rare parmi ses congénères, on se demande comment une telle cadence d'écriture et de publication peut être cumulable avec les charges de son portefeuille.

On attend maintenant les scores de vente d'Envie de France (L’Observatoire), signé par la secrétaire d’État chargé de la Jeunesse et de l’Engagement, Sarah El Haïry, et paru le 20 octobre. On surveillera aussi le livre du secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles Adrien Taquet, À nos enfants dont la sortie chez Plon est programmée pour le 18 novembre. Difficile d'imaginer qu'ils crèvent le plafond des ventes.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Emmanuel Macron : "Mais les Français vont finir par se dire que les ministres ne foutent rien et qu'ils passent leur temps à écrire des livres"

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-