Malek Boutih: le député veut une offensive anti-racaille dans les banlieues

Malek Boutih: le député veut une offensive anti-racaille dans les banlieues

Publié le 20/10/2016 à 15:55 - Mise à jour à 16:14
©Alain Robert/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Malek Boutih, invité de RTL ce jeudi, a affirmé vouloir voir une "offensive anti-racaille" menée par l'État dans les banlieues. Il a également déclaré qu'il ne soutiendra pas François Hollande en 2017 et vouloir pousser Manuel Valls à se présenter à la course à l'Élysée.

Malek Boutih, député PS de l'Essonne et ancien président de SOS Racisme, était l'invité de la matinale de RTL ce jeudi 20. Et les propos de ce soutien de Manuel Valls ont résonné dans la classe politique française. Suite à l'agression violente de quatre policiers à Viry-Châtillon le député a souhaité, au micro d'Yves Calvi, voir se mettre en place une "vraie offensive anti-racaille dans les banlieues françaises".

Malgré les moyens destinés aux forces de l'ordre et un renforcement de 9.000 fonctionnaires de police en France, le député Malek Boutih a déclaré: "ce n'est pas une question de moyens. Ce qui a changé, c'est le niveau de violence, le terrorisme, et cette frange de population qui veut tuer un policier".

Également en ligne de mire du député, apparu assez remonté, l'actuel président de la République qui n'aura pas son soutien. Malek Boutih a déclaré: "je ne connaissais pas personnellement François Hollande, mais il fait peut-être partie de ces gens qui ont beaucoup de qualités. Mais une fois dans l'épreuve et dans le match, il y autre chose qui apparaît. Je suis effondré, sincèrement, par la situation". Avant d'enchaîner à propos de la présence de François Hollande dans la course à l'Élysée par: "la question qui est posée, c'est quitte ou double. Sincèrement, moi je suis pour le quitte, pas le double".

En revanche un homme politique trouve grâce à ses yeux et il s'agit du Premier ministre. En effet, le député PS de l'Essonne entend "pousser" Manuel Valls à se présenter à l'Élysée car pour lui: "il y a non-assistance à gauche en danger".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'ancien président de SOS Racisme a confirmé soutenir Manuel Valls plutôt que François Hollande dans la course à l'Élysée.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-