Malek Boutih: Marine Le Pen présidente en 2017? "C'est joué d'avance"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 26 octobre 2015 - 09:41
Image
Malek Boutih a rendu à Manuel Valls un rapport sur les jeunes et le djihadisme en France.
Crédits
©Alain Robert/Sipa
"Ma crainte n'est pas que la gauche perde 2017. C'est que la République perde 2017", a dit Malek Boutih.
©Alain Robert/Sipa
Le député PS Malek Boutih a estimé dimanche 25 que la victoire de Marine Le Pen à la présidentielle de 2017 est "jouée d'avance". "Dire que l'on préfère voir François Hollande ou Manuel Valls représenter la gauche, c'est encore refuser de voir le fond des choses", a-t-il également alerté.

La victoire du Front national à l'élection présidentielle de 2017 serait inéluctable. C'est en tout cas ce qu'a affirmé le député PS de l'Essonne Malek Boutih, invité de BFMTV dimanche 25. "Je ne vois pas comment Marine Le Pen peut ne pas gagner", a-t-il déclaré.

"Ma crainte n'est pas que la gauche perde 2017. C'est que la République perde 2017. En l'état actuel des choses, je ne vois pas comment Marine Le Pen peut ne pas gagner l'élection présidentielle", a ainsi diagnostiqué Malek Boutih. Puis d'alerter: "même s’il y a un peu de changement d'ici là, ça ne suffira peut-être pas. Il faut se préparer à une crise politique majeure".

Selon l'ancien président de SOS Racisme, le triomphe annoncé de la chef de file de l'extrême-droite française ne serait pas "une question de casting" des adversaires devant l'affronter en 2017. "J'ai le sentiment malheureusement qu'on est dans une situation de crise politique". Une crise dont les symptômes seraient toutefois liés à l'offre politique. "Dire que l'on préfère voir François Hollande ou Manuel Valls représenter la gauche, c'est encore refuser de voir le fond des choses", a-t-il ainsi lancé.

La solution, selon lui, n'est pas de "lutter contre Marine Le Pen", mais d'être "le contraire de Marine Le Pen". Une candidate à la fonction suprême, et aux régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, dont "99% des électeurs n'ont jamais lu une ligne du programme, qui n'existe pas vraiment d'ailleurs surtout sur les banlieues", selon lui.

Sur le sujet des banlieues, il a également dénoncé une "mauvaise compréhension" du problème. "Tant qu'on n'a pas le bon diagnostic, on se trompe dans les traitements qu'on donne", a-t-il développé, décrivant des quartiers qui seraient "un peu l'avant-garde de tous les problèmes qu'on connaît ailleurs: développement de la violence, individualisation, perte de repères, perte de confiance dans la politique...". Et, là encore, Malek Boutih a donné sa solution: "que la politique d’investissement sorte des quartiers chics, pour aller dans les quartiers chocs!".

 

À LIRE AUSSI

Image
Marine Le Pen.
La relaxe requise pour Marine Le Pen dans le procès "des prières de rue"
Marine Le Pen était jugée ce mardi à Lyon, pour des propos sur des prières de rue, tenus lors d'un meeting il y a cinq ans. Le procureur a finalement requis la relaxe....
20 octobre 2015 - 20:38
Politique
Image
Marine Le Pen buste
Présidentielle 2017: 31% des Français prêts à voter Marine Le Pen
Près d'un tiers des Français seraient prêts à voter pour Marine Le Pen à la présidentielle de 2017, selon un sondage Ifop publié ce dimanche. La chef de file frontiste...
11 octobre 2015 - 18:59
Politique
Image
Une urne.
Régionales: Marine Le Pen donnée gagnante, 7 régions pour la droite, 3 pour la gauche
Une, peut-être deux régions pour le Front national, une "vague bleue" avec les sept régions remportées par la droite et le centre, et une gauche qui sauve les meubles ...
23 octobre 2015 - 11:30
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.