Malgré l'interdiction du cumul, Gérald Darmanin veut garder son mandat local (mais pas l'indemnité)

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 30 novembre 2017 - 21:40
Image
Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, le 22 novembre 2017 à l'Elysée, à Pari
Crédits
© Ludovic MARIN / AFP/Archives
Gérald Darmanin explique que ce mandat lui permet "d'être très concret dans la vie nationale".
© Ludovic MARIN / AFP/Archives
Gérald Darmanin, en charge de l’Action et des Comptes publics, continue depuis sa nomination au poste de ministre a exercer son mandat de vice-président de la Métropole européenne de Lille. Et ce à l'encontre des consignes d'Emmanuel Macron sur le cumul des mandats.

"Je suis à Tourcoing plusieurs fois par semaine car c'est là où j'habite. Tourcoing et la métropole m'ont fait ministre et je sais d'où je viens", c'est avec ces mots que Gérald Darmanin à justifier sa volonté de conserver son mandat d'élu local en plus de son poste de ministre des Comptes publics.

Si la loi n'interdit pas aux ministres de cumuler les mandats (contrairement aux parlementaires), Emmanuel Macron avait demandé aux ministres du gouvernement d'Edouard Philippe de mettre fin à cette pratique.

Sur le même sujet: Cumul des mandats: il n'y a plus de député-maire

Néanmoins, Gérald Damrnin ne semble pas d'accord et compte bien conserver son poste de vice-président de la Métropole européenne de Lille. "Je suis très heureux d'avoir des mandats locaux qui, j'espère, me permettent d'être très concret dans la vie nationale", a expliqué le ministre en déplacement de la ville. Et d'ajouter: "Il est normal d'avoir une vie locale, on n'a pas fait ce procès par exemple quand Martine Aubry était candidate à la présidentielle, Première secrétaire du PS et présidente de la métropole. J'ai abandonné le titre de maire de Tourcoing, le titre de vice-président à la région".

"Il m'a semblé, en bonne intelligence avec tout le monde, de pouvoir, avec une délégation moins importante, continuer avec la métropole", a poursuivi l'élu qui est notamment en charge de la "sécurité et du contrôle d'accès dans les transports publics". Il est d'ailleurs toujours premier adjoint de la ville de Tourcoing, dont il a été maire de 2014 à 2017.

Néanmoins, le ministre des Comptes publics a expliqué avoir demandé au président de la Métropole, Damien Castelain, de ne plus lui verser l'indemnité correspondant à son rôle de vice-président. 

À LIRE AUSSI

Image
France-Soir
Non cumul des mandats: Ravier (FN) choisit le Sénat plutôt que la mairie
Le sénateur FN des Bouches-du-Rhône Stéphane Ravier a indiqué vendredi avoir démissionné de son mandat de maire des 13 et 14e arrondissements de Marseille pour se conf...
22 septembre 2017 - 16:19
Image
Le sénateur LR de l'Yonne Henri de Raincourt le 11 avril 2012 à l'Élysée
Non-cumul des mandats: Henri de Raincourt (LR) quitte le Sénat
Le sénateur LR de l'Yonne Henri de Raincourt quittera son siège le 30 septembre pour respecter la loi sur le non-cumul des mandats, a-t-il indiqué vendredi à l'AFP, co...
22 septembre 2017 - 15:27
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don