Manifestation du 1er décembre 2018: des "casseurs" sur les Champs-Elysées?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Manifestation du 1er décembre 2018: des "casseurs" sur les Champs-Elysées?

Publié le 01/12/2018 à 10:30 - Mise à jour à 15:13
© Lucas BARIOULET / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Les tensions se poursuivent sur les Champs-Elysées avec des jets de fumigènes sur la place de l'Etoile. Des groupes masqués, et décrit par les forces de l'ordre comme des "casseurs" sont présents sur place.

La situation est toujours aussi tendue sur les Champs-Elysées en milieu de matinée ce 1er décembre, lors de la manifestation parisienne des gilets jaune sur la grande avenue.

Alors que sur la plupart des Champs-Elysées, malgré la colère des manifestant, le mouvement reste contrôlé par les CRS qui font face à des manifestants qui ne souhaitent pas la violence, la situation est tout autre place de l'Etoile, au pied de l'Arc de Triomphe.

Fumigènes, déflagration, projectiles, les forces de l'ordre font face à un groupe agressif cherchant la confrontation. Pour les autorités, ces personnes sont identifiées comme des casseurs, ce qu'a confirmé la Préfecture de Police de Paris par  la voix de son porte-parole qui a déclaré que "50 à 60 casseurs" avaient été identifiés près des Champs-Elysées. Vingt-quatre personnes ont déjà été interpellées par la police en milieu de matinée.

Voir aussi - Manifestation gilets jaunes à Paris: tension sur les Champs-Elysées, premières arrestations

Sur les images des médias présents sur place, ces manifestants, qui portent aussi un gilet jaune sans que l'on puisse confirmer leur adhésion au mouvement, ont le visage dissimulé et, pour certains, se déplacent en groupes compacts. Des gilets jaunes "pacifiques" sont aussi présents sur la place de l'Etoile et faisant entendre leur voix en chantant La Marseillaise.

Alors que la semaine précédente, la plupart des heurts avaient eu lieu directement sur l'avenue, les débordements sont surtout contenus ce samedi 1er sur la place de l'Etoile et sur les avenues adjacentes permettant d'accéder à l'avenue et qui sont cadenassées par la police qui impose un contrôle strict. 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Des heurts sont en cours place de l'Etoile.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-