Manuel Valls: "La France est parfaitement capable d’accueillir les demandeurs d'asile"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Manuel Valls: "La France est parfaitement capable d’accueillir les demandeurs d'asile"

Publié le 29/09/2016 à 16:29
©ThomasSamson/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Le Premier ministre a tenu à tacler l'image d'une France qui n'aurait pas les moyens d'accueillir des migrants. Tout en rappelant que ceux qui n'obtiennent pas le droit d'asile doivent être reconduits dans leur pays d'origine.

Le Premier ministre Manuel Valls, prenant le contrepied de Nicolas Sarkozy, a affirmé jeudi que la France était "une terre d'accueil lucide", "très loin d'être submergée" et "parfaitement capable" d’accueillir les demandeurs d’asile de Calais.

"La France est parfaitement capable d’accueillir les demandeurs d'asile, d’accueillir ceux qui viendront de Calais, avec deux principes: ceux qui ont droit à l’asile auront l’asile, ceux qui n’ont pas droit à l’asile seront évidemment reconduits dans leur pays", a déclaré Manuel Valls à l’issue de la visite d’un centre d’accueil et d'orientation (CAO) à Epernay (Marne).

Le Premier ministre a rappelé que 163 CAO ont été ouverts au niveau national depuis 2015 pour permettre aux migrants de connaître leurs droits et d’entamer des démarches administratives.

Ce chiffre devrait gonfler alors que François Hollande a annoncé lundi le démantèlement "avant la fin de l’année" de la "Jungle" de Calais, où s’entassent entre 7.000 personnes selon les autorités et 10.000 selon les associations.

Selon Manuel Valls, "plus de 20.000 places ont été créées dans des structures équivalentes depuis 2012 pour faire face à la crise migratoire exceptionnelle que l’Europe a connue".

"C’est beaucoup mais, comparé à la plupart de nos voisins, il n’y a aucune spirale incontrôlable et nous sommes très loin, contrairement à ce que j’ai pu entendre dire, d’être submergé", a-t-il ajouté sans citer le nom de Nicolas Sarkozy qui avait agité le spectre de la déferlante migratoire lors d’un déplacement à Calais, mercredi 21 septembre.

Une "pleine concertation" avec les élus locaux est nécessaire pour répartir les migrants sur le territoire de façon "digne", une "mission" que l’Etat doit suivre avec une méthode "précise, efficace et professionnelle", a-t-il aussi ajouté.

Selon lui, la France est "une terre d’accueil lucide" qui regarde "avec optimisme l’avenir".

"Nous demandons aux préfets, en lien avec les élus, de faire en sorte qu’on crée le maximum de structures de ce type", a-t-il conclu, après un entretien d’une vingtaine de minutes avec des réfugiés du CAO d’Epernay.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


"Il n’y a aucune spirale incontrôlable".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-