Manuel Valls: l'Etat islamique espère "faire le jeu de ceux qui veulent confondre réfugiés et terroristes"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Manuel Valls: l'Etat islamique espère "faire le jeu de ceux qui veulent confondre réfugiés et terroristes"

Publié le 21/12/2016 à 08:57 - Mise à jour à 09:00
©Isa Harsin/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'ancien Premier ministre et actuel candidat à la primaire de la gauche Manuel Valls était invité mercredi matin sur l'antenne d'Europe 1. Il a tenu à rappeler sa fermeté face à la lutte contre Daech qui s'inscrira dans la durée. Il a aussi critiqué le verdict dans l'affaire Christine Lagarde.

 

Sur la situation face au terrorisme         

"Nous avons le devoir de nous préparer à une guerre longue (…) Nous l’avons fait ces dernières années".

"L’Etat islamique recule au Levant et en Syrie (…) mais ils veulent frapper. Ils cherchent à déstabiliser le jeu politique (…) et faire le jeu de ceux qui veulent confondre réfugiés et terroristes".

"Nous assumons pleinement une politique d’asile".

 

Sur le verdict dans l’affaire Christine Lagarde, et sa dispense de peine

"Il y a le sentiment d’une justice à double vitesse".

"On ne peut pas continuer avec ce type d’institution qui donne à tort ou à raison le sentiment de protéger ceux qui gouvernent".

"Il faudra supprimer la Cour de justice de la République".

 

Sur sa volonté de retirer la possibilité du 49-3

"J’ai utilisé le 49-3 deux fois. Je ne le regrette pas (…) mais aujourd’hui je ne suis plus Premier ministre".

"On peut aussi faire des propositions » qui soient basées sur "les leçons que j’ai apprises".

 

Sur la position de François Hollande

"Je ne doute pas que François Hollande veut porter la candidature" du futur vainqueur de la primaire de la gauche.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Nous assumons pleinement une politique d’asile" a tenu à préciser Manuel Valls.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-