Marielle de Sarnez visée par une enquête pour un possible emploi fictif d'une assistante parlementaire, la ministre dément et porte plainte [MàJ]

Marielle de Sarnez visée par une enquête pour un possible emploi fictif d'une assistante parlementaire, la ministre dément et porte plainte [MàJ]

Publié le 30/05/2017 à 09:56 - Mise à jour à 11:32
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La ministre des Affaires européennes est à son tour dans la tourmente. Elle est l'objet d'une enquête préliminaire concernant l'emploi d'une assistante parlementaire lorsqu'elle était eurodéputée. La justice s'intéresse au travail réel de cette salariée qui est aussi une élue locale à Paris et au Conseil régional d'Ile-de-France. [MàJ]: Marielle de Sarnez a porté plainte contre l'eurodéputée Sophie Montel (FN) pour "dénonciation calomnieuse".

Après Richard Ferrand, c'est un nouveau membre de l'équipe gouvernementale d'Edouard Philippe et d'Emmanuel Macron qui se retrouve dans la tourmente… et qui nie farouchement toute implication. Marielle de Sarnez, la ministre des Affaires européennes est sous le coup d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris le 22 mars mais qui vient juste d'être dévoilée, pour "abus de confiance". Les faits concernent un possible emploi fictif de son attachée parlementaire lorsqu'elle était députée européenne, une fonction qu'elle a quitté le 17 mai dernier lors de son entrée au gouvernement.

L'assistante en question, Philippine Laniesse, est conseillère municipale MoDem dans le XIXe arrondissement de Paris et conseillère régionale d'Ile-de-France. Des doutes sont émis sur la réalité de son travail comme assistante parlementaire de Marielle de Sarnez.

Cette enquête s'inscrit dans un climat plus général de suspicion sur certains collaborateurs d'élus du parlement européen. L'eurodéputée Front national Sophie Montel avait en effet transmis à la justice une liste de 19 députés européens de droite, de gauche ou écologistes pour lesquels des doutes étaient émis. Le Front national lui-même est d'ailleurs visé par une information judiciaire pour avoir versé frauduleusement cinq millions d'euros de salaires à des assistants parlementaires entre 2012 et 2017, alors que ces derniers ne travaillaient pas effectivement pour les élus qu'ils étaient censés épauler.  [MàJ]: Marielle de Sarnez a porté plainte contre l'eurodéputée Sophie Montel (FN) pour "dénonciation calomnieuse".

Marielle de Sarnez a tenu à faire savoir, par la publication d'un communiqué de presse, que le contrat de travail de son assistante a été contrôlé et validé par les autorités européennes, rappelant au passage que les règles européennes sont"bien plus strictes que les règles en vigueur en France".

 

Marielle de Sarnez est malgré tout dans une position délicate. Candidate dans la 11e circonscription de Paris pour les législatives, elle doit non seulement affronter le député socialiste sortant Pascal Cherki, mais doit aussi affronter une candidate La République en Marche (LREM) dissidente qui estime que la ministre ne représente pas le "renouvellement". Conformément à l'engagement pris par le gouvernement d'Edouard Philippe, une défaite aux législatives pour un membre du gouvernement se présentant signifiera la démission.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La ministre des Affaires européennes conteste les accusations qui lui sont portées.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-