Front national: Marine Le Pen renonce à la peine de mort et privilégie la perpétuité "réelle"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Front national: Marine Le Pen renonce à la peine de mort et privilégie la perpétuité "réelle"

Publié le 01/02/2017 à 12:56 - Mise à jour à 13:02
©Capture d'écran France-2
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Marine Le Pen a évoqué ce mercredi matin son programme pour l'élection présidentielle. Quid de la peine de mort qui faisait l'objet d'une proposition de référendum en 2012? Aujourd'hui, la présidente du Front national y préfère la perpétuité "réelle".

Alors qu'elle se disait, "à titre personnel", en 2012, favorable au retour de la peine de mort, Marine Le Pen s'est prononcée ce mercredi 1er février en faveur de la perpétuité "réelle". Lors de l'émission Questions d'info pour l'AFP, LCP, Le Monde et France Info, la présidente du Front national a expliqué quelques points de son programme pour l'élection présidentielle, dans lequel ne figure plus le référendum sur la peine de mort.

"J'intègre dans mon projet la perpétuité +réelle+, je m'engage auprès des Français à mettre en œuvre la perpétuité réelle, mais je crée le référendum d'initiative populaire" a-t-elle déclaré. Donc si la peine de mort n'est pas au programme, elle pourrait, si Mme Le Pen est élue à la présidence de la République, tout de même revenir sur la table. Car si un référendum d'initiative populaire demande le rétablissement de la sanction suprême et récolte 500.000 signatures, les Français pourraient alors devoir voter "pour" ou "contre" le retour de la peine capitale abolie en 1981 –et que le FN avait toujours défendu jusqu'à présent. Marine Le Pen avait d'ailleurs déclaré en 2015, au lendemain de l'attentat de Charlie Hebdo, que la peine de mort "(devait) exister dans notre arsenal juridique, à charge pour les jurés, pour les crimes les plus odieux, de pouvoir faire ce choix".

Le référendum d'initiative populaire est quelque chose que souhaite mettre en place la présidente du FN. "Cette démocratie directe à laquelle je tiens est un des engagements pour rendre la parole au peuple" a-t-elle déclaré ce mercredi matin.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Marine Le Pen privilégie désormais la perpétuité "réelle" mais n'exclut pas pour autant la peine de mort, en cas de référendum populaire favorable.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-