Marine Le Pen retire la photo du corps décapité de James Foley de son compte Twitter

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Marine Le Pen retire la photo du corps décapité de James Foley de son compte Twitter

Publié le 17/12/2015 à 10:50 - Mise à jour à 11:13
©Frederik Florin/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Suite à l'appel indigné des parents de James Foley, Marine Le Pen a retiré la photo du corps décapité de cet ancien otage de Daech exécuté en août 2014 de son compte Twitter. Elle voulait dénoncer le "parallèle ignoble" dressé par un journaliste entre l'organisation terroriste et son parti, le FN.

Marine Le Pen a retiré jeudi matin de son compte Twitter la photo du corps décapité du journaliste américain James Foley, qu'elle avait postée la veille, avec deux autres photos similaires, toutes non censurées, pour protester contre le "parallèle ignoble" effectué par un journaliste entre Daech et le Front national.

"Je ne savais pas que c'était une photo de James Foley. Elle est accessible par tous sur Google. J'apprends ce matin que sa famille me demande de la retirer. Bien évidemment, je l'ai aussitôt retirée", a déclaré à l'AFP la présidente du FN. Les deux autres photos d'exactions de l'EI sont toujours accessibles sur son compte Twitter.

Réagissant à l'enquête préliminaire pour "diffusion d'images violentes" ouverte mercredi 16 au soir par le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) à son encontre pour ces photos tweetées, Marine Le Pen a estimé que "toute cette opération vise à faire oublier le début de cette affaire", à savoir qu'un "certain nombre de personnes", dont le journaliste de BFMTV et RMC Jean-Jacques Bourdin, "se sont autorisées à faire des comparaisons scandaleuses, ignobles, entre Daech et le Front national".

"Il n'est pas question pour moi de laisser les électeurs du FN être comparés à une organisation de barbares, d'assassins. Je ne laisserai jamais passer ce genre de choses. Avec le FN, tout n'est pas permis! Malheureusement, la publication de ces photos horribles était le seul moyen de taper un grand coup sur la table", a ajouté la députée européenne. Elle a également dénoncé "la mauvaise foi du système", en estimant que le choix de l'article du Code pénal sur lequel se fonde l'enquête est "d'un ridicule achevé".

Le parquet de Nanterre a engagé sa procédure sur le fondement de l'article 227-24 du Code pénal. Selon ce texte, le fait "de diffuser (...) un message à caractère violent, incitant au terrorisme, pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine ou à inciter des mineurs à se livrer à des jeux les mettant physiquement en danger, soit de faire commerce d'un tel message, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 75.000 euros d'amende lorsque ce message est susceptible d'être vu ou perçu par un mineur".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


"La publication de ces photos horribles était le seul moyen de taper un grand coup sur la table", a déclaré Marine Le Pen.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-