Marine Le Pen a bien suivi les directives de ses conseillers lors du débat du second tour

Marine Le Pen a bien suivi les directives de ses conseillers lors du débat du second tour

Publié le 15/01/2018 à 12:21 - Mise à jour à 12:28
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le débat "raté" de Marine Le Pen était prévu. La candidate a en effet suivit à la lettre les indications de ses conseillers lors de la campagne présidentielle. Des documents internes publiés dimanches le confirment.

Le débat "raté" de Marine Le Pen à l'entre deux tours de l'élection présidentielle était en fait un pari fait par ses conseillers. Mediapart et Buzzfeed ont en effet dévoilé dimanche 14 des documents internes qui le confirme.

"Nous n'avons rien à perdre (…) l'objectif est de dégrader l'image de Macron quitte à perdre en crédibilité", écrivait donc Damien Philippot, le frère de l'ancien bras droit de la candidate FN et membre de l'équipe de communication de la campagne.

A voir aussi: Débat d'entre-deux-tours: le jour où Marine Le Pen s'est "noyée"

Et il semblerait que Marine Le Pen ait suivi les instructions de ses proches à la lettre en étant "tout le temps dans l'offensive" afin de rendre Emmanuel Macron "le plus antipathique possible". Mais le parti pris par les membres de son équipe et elle-même ne s'est pas révélé gagnant.

Après avoir relayé des fake news, des fausses informations, visant Emmanuel Macron suite aux indications de Gaëtan Bertrand et Philippe Vardon, Marine Le Pen s'était fendue d'une réplique restée "célèbre", et qui lui vaut encore aujourd'hui des moqueries. La sortie sur les "envahisseurs" faisait aussi partie du "plan". "Ne pas hésiter même à faire de l'autodérision (on a l'impression d'être ridicule et de s'abaisser alors que c'est l'une des rares marques de confiance en soi qui puisse provoquer l'estime)", expliquait d'ailleurs Damien Philippot.

Mais il semblerait que les conseils n'aient pas porté leurs fruits, puisque Marine Le Pen a échoué au second tour, après un débat jugé "raté", même par ses proches. L'échec de la présidentielle hante d'ailleurs toujours les rangs du Front national qui peine à se relever de cet échec.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Marine Le Pen a suivi à la lettre les conseils de sont équipe de campagne lors du débat du second tour de l'élection présidentielle.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-