Marisol Touraine: "l'ouverture de salles de shoot ne banalise pas la consommation de drogue"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Marisol Touraine: "l'ouverture de salles de shoot ne banalise pas la consommation de drogue"

Publié le 21/11/2014 à 09:19 - Mise à jour à 12:46
©Capture d'écran BFM TV/RMC
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AS
-A +A

La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, était l'invitée de RMC/BFMTV ce vendredi 21. Elle s'est exprimée sur sa loi de Santé qui sera adoptée au premier trimestre 2015, et plus particulièrement sur le tiers payant, la vaccination par les pharmaciens et la légalisation du cannabis.

La Une de Voici sur le couple Hollande-Gayet à l'Elysée

"Je ne sais pas comment vit le président et c'est à lui de prendre ses décisions. Je ne veux pas faire de commentaires, c'est une décision personnelle".

"Je regrette le principe des photos volées qui empiètent sur la vie du président de la République. Je ne sais pas s'il faut savoir, je lui souhaite d'être heureux, tout simplement".

"Passé le moment de curiosité, les Français veulent qu'on se concentre sur le travail qu'on fait pour eux. Le paradoxe est que nous parlons de quelque chose que nous ne savons pas".

 

La transformation du délit d'usage de cannabis en simple contravention

"Je ne suis pas favorable à ce qu'on mette ce débat sur la table aujourd'hui. Nous avons besoin de stabilité, de cohérence et je suis engagée dans un projet de loi sur la santé qui fait de la prévention une des orientations fortes".

"Il ne me semble pas judicieux de dire que le cannabis n'est pas si grave que cela. Je lutte contre toutes les addictions. Je ne crois pas qu'il faille banaliser la consommation de cannabis (…)".

"Le débat aujourd'hui n'est pas à envoyer des messages de tolérance. Maintenons le droit tel qu'il est. (...) Je suis opposée à la légalisation pour un usage privé. (...) Je suis opposée à la banalisation des addictions. L'ouverture de salles de shoot ne banalise pas la consommation de drogue, ça essaye de guérir. Ce sont des gens qui sont très éloignés du système de santé et qui consomment de la drogue partout, même dans les bacs à sable. Le but est de les accompagner pour les amener à se soigner".

"La loi de Santé sera votée au premier semestre 2015. (...) Les villes qui souhaitent expérimenter les salles de shoot le pourront après l'adoption de la loi. La ville de Paris s'est déjà portée candidate".

 

Les 35 heures

"Aujourd'hui, les 35 heures c'est une référence. Si vous travaillez plus, vous allez avoir des heures supplémentaires payées. S'il n'y a plus de référence, on est payé la même chose quelles que soient les heures de travail. Les jeunes, on leur propose des contrats à 20 heures, à 24 heures, et ils veulent plus".

"Je ne suis pas contre la souplesse mais je voudrais entendre les entreprises donner de la sécurité et des droits à leurs salariés".

"Les 35 heures est, pour certains, un horizon qu'ils n'arrivent pas à atteindre".

 

Le travail du dimanche

"Travailler le dimanche, je trouve que c'est une bonne chose. Il y a des secteurs géographiques où des touristes (et pas seulement) pourraient acheter. Mais pour moi, ça a deux contreparties: le volontariat –on ne peut pas imposer à quelqu'un de travailler le dimanche– et une rémunération qui est améliorée. Même pour les TPE".

"Il y aura un arbitrage et je serai solidaire de la position du gouvernement."

 

La vente de médicaments par Leclerc

"Je ne connais pas le projet précis de Leclerc. Les médicaments seront vendus dans des pharmacies et seulement des pharmacies. Mais il existe déjà des pharmacies dans des galeries commerciales (…)".

"Les médicaments ne sont pas des produits de consommation et ne seront pas vendus en grandes surfaces".

 

La vaccination par les pharmaciens

"Je souhaite que les pharmaciens puissent vacciner. Il ne s'agit pas de dire que le travail des médecins est remis en cause, mais que les Français se vaccinent moins qu'avant. Nous devons trouver des moyens complémentaires par rapport aux médecins pour se faire vacciner".

"Le médecin sera tenu informé des vaccinations sur ses patients. Ces vaccinations ne concerneront pas les premières injections et les enfants".

 

Le tiers payant

"Il sera généralisé. Les objectifs de cette loi ne sont pas discutés ni contestés. Elle a trois objectifs: favoriser la prévention, mieux coordonner les soins à partir du médecin traitant (en France il n'y a pas de médecins de proximité pour les enfants), et faire en sorte qu'on puisse accéder à notre système de santé de manière plus simple".

"Avec le tiers payant, le patient va chez le médecin et ne paye pas. L'assurance maladie remboursera les médecins en quelques jours".

 

La grève illimitée des cliniques privées à partir du 16 janvier

"Elles demandent, pour avoir les avantages, d'être dans le service public hospitalier. Les cliniques privées veulent pouvoir faire autant de dépassements d'honoraires qu'elles le veulent. Mais l'hôpital public a des conditions. Notamment l'accessibilité financière. Je suis prête à discuter mais je n'imagine pas qu'on puisse avoir les avantages du service public hospitalier et accepter qu'il n'y ait aucune limite à leurs dépassements d'honoraires".

 

La mobilisation des internes en médecine

"Le sujet n'est pas celui de la rémunération. Nous devons faire en sorte qu'ils aient plus de stages disponibles et faire en sorte que les repos après les gardes soient respectés par les hôpitaux. Les établissement qui ne respectent pas cela seront sanctionnés".

 

 

Auteur(s): AS

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Marisol Touraine au micro de RMC/BFMT ce vendredi 21.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-