Marlène Schiappa assure manger "des nouilles chinoises instantanées"

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 25 juillet 2019 - 13:31
Image
La secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité femmes/hommes Marlène Schiappa, à l'Assemblée nationale à Paris, le 27 mars 2019
Crédits
© Martin BUREAU / AFP/Archives
Marlène Schiappa assure manger des nouilles chinoises pendant ses dîners de travail.
© Martin BUREAU / AFP/Archives

Marlène Schiappa assure manger des nouilles chinoises pendant ses "dîners de travail", contrastant avec le luxe affiché lors des repas polémiques de François de Rugy. Une remarque plus acerbe qu'il n'y paraît.  

Le débat politique progresse sur le front des idées. Alors que le démissionnaire François de Rugy a été épinglé pour des dîners jugés fastueux lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale, et dont trois n'avaient pas de vocation professionnelle, Marlène Schiappa a décidé de dévoiler le menu de ses repas de travail avec ses équipes.

"La vérité, c’est que lorsque nous faisons un dîner de travail, le soir, nous buvons des carafes d’eau et mangeons des nouilles chinoises instantanées, qui coûtent 1,73 euro en supermarché. Dans mon appartement de fonction, j’ai un portant à vêtement Ikea à 9 euros, que j’ai payé moi-même", a fait savoir la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes à RTL.

Voir - Dîners polémiques de Rugy à l'Assemblée : tous "professionnels" pour un proche de l'enquête

Plus sérieusement, il s'agit tout de même d'une déclaration qui tranche vis-à-vis de l'attitude conciliante des autres ministre envers l'ex-ministre de la Transition écologique. Ce que le reste de ses propos à l'antenne de la radio tendent à confirmer.

"Je comprends très bien que François de Rugy se sente harcelé et dénonce, de son point de vue, une tentative de démolition", a-t-elle affirmé. "Mais je pense qu’il faut prendre de la hauteur, et prendre le point de vue du journaliste d’enquête qui fait son travail. Je crois qu’on ne peut pas plaider pour la transparence d’un côté et fustiger cette transparence de l’autre", a-t-elle ajouté.

De son côté, la nouvelle ministre de la Transition écologique et solidaire s'est exprimé sur le train de vie du gouvernement sur LCI, précisant ne pas se sentir déconnectée. "Vous voyez, moi je n’ai pas l’impression d’être servie du soir au matin, je mange un sandwich avant d’aller répondre aux questions au gouvernement au Parlement, donc je pense que chacun peut vivre et présenter les choses à sa façon", a précisé Elisabeth Borne.

Lire aussi:

Dîners fastueux: Rugy dédouané par l'enquête de l'Assemblée nationale

Rugy "blanchi"? Pas pour Médiapart qui dénonce une "mascarade"

Dédouané par des enquêtes, Rugy s'estime "blanchi"

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don