Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon: il n'y aura pas d'alliance à gauche

Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon: il n'y aura pas d'alliance à gauche

Publié le 27/02/2017 à 10:04 - Mise à jour à 10:13
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): ET
-A +A

Lors du JT de 20h de TF1 de dimanche, Benoît Hamon a expliqué qu'il ne s'allierait pas avec Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France insoumise. Les deux hommes politiques n'ont pas réussi à trouver un terrain d'entente après leur entrevue de vendredi soir.

Invité du JT de 20h de TF1 du dimanche 26 au soir, Benoît Hamon, candidat PS à l'élection présidentielle, s'est exprimé sur une possible alliance avec Jean-Luc Mélenchon. Après s'être entrevus vendredi 24 dans la soirée, les deux hommes n'ont pas réussi à trouver d'accord et seront tous les deux candidats à la présidence.

Jeudi 23, Yannick Jadot, le candidat Europe Ecologie-Les verts, avait annoncé qu'il se retirait de la course à la présidence pour soutenir le candidat PS et appelait Jean-Luc Mélenchon à faire de même: "Jean-Luc parlons nous, continuons à travailler et créons cette grande espérance autour d'un rassemblement".

Quelques minutes plus tard "l'insoumis", invité de L'Emission politique sur France 2, réagissait à son tour: "je suis d'accord parlons nous, mais je ne prendrai pas le problème comme il le fait". Dénonçant le quinquennat de François Hollande, il disait refuser "un vote d'appareil" préférant susciter l'adhésion. Cependant, après avoir rappelé que lui seul avait pris l'initiative d'engager une discussion avec Benoît Hamon, le leader de la France insoumise consentait à une nouvelle rencontre avec le candidat PS.

Les deux hommes se sont rencontrés vendredi 24 au soir sans succès: Jean-Luc Mélenchon confirmait alors à Benoît Hamon qu'il serait candidat. "Je l'ai vu, il m'a confirmé ce que je savais, c'est qu'il sera candidat" a expliqué le candidat PS au JT de TF1 dimanche 26. Tout espoir d'alliance à gauche s'éteignait alors.

Si les programmes des deux hommes comportent des divergences comme en ce qui concerne l'avenir de la France au sein de l'Union européenne, d'autres sujets sont très similaires comme l'écologie et la transition énergétique.

Alors que l'extrême droite, la droite et le centre ont un candidat respectif, la gauche en aura deux.

Mais si une alliance n'est plus envisageable, un pacte de non-agression semble exister entre les deux hommes: "nous sommes convenus d'un code de respect mutuel dans la campagne" a assuré Jean-Luc Mélenchon dans un communiqué.

Auteur(s): ET

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Il n'y aura pas d'alliance à gauche, a annoncé Benoît Hamon au JT de TF1 dimanche 26.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-