Mort de Sophie Dessus, députée PS proche d'Hollande et rendue célèbre par Chirac (VIDEO)

Mort de Sophie Dessus, députée PS proche d'Hollande et rendue célèbre par Chirac (VIDEO)

Publié le 04/03/2016 à 09:09 - Mise à jour à 09:14
©Jean-Pierre Muller/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

La députée socialiste de Corrèze Sophie Dessus, qui avait succédé à ce poste à François Hollande, dont elle était très proche, en 2012, est décédée jeudi au CHU de Limoges des suites d'une longue maladie. Du président de la République à celui de l'Assemblée, en passant par nombre de ses collègues de tous bords, tous ont rendu hommage à une femme politique talentueuse et une femme de grande valeur.

La députée PS Sophie Dessus, successeur de François Hollande dans sa circonscription de Corrèze, est décédée jeudi 3 à l'âge de 60 ans au CHU de Limoges, où elle avait été hospitalisée à la suite d'un cancer, a-t-on appris de sources concordantes au Parti socialise et en Corrèze.

Elle avait été hospitalisée il y a une quinzaine de jours à la suite d'une aggravation de son état de santé. Son décès a été annoncé en fin d'après-midi à l'Assemblée nationale, par le député Marc Le Fur (LR) qui présidait une séance consacrée à la réforme pénale.

François Hollande a salué dans un communiqué la mémoire d'une femme aux "convictions fortes", qui "ne se résignait jamais". "C’était une femme dotée d’une énergie incroyable et d’une ténacité infatigable. Elle ne se résignait jamais. Même pas devant le mal qui allait l’emporter en moins de trois mois", a écrit le chef de l'Etat. Le président de l'Assemblée, Claude Bartolone, a salué dans un communiqué une "élue de terrain, proche de ses concitoyens, devenue au fil des années une figure de la Corrèze". A l'Assemblée, "elle avait su très vite se faire remarquer par la qualité de son travail, sa rigueur, son humour et son franc-parler".

Sophie Dessus, considérée comme une proche du chef de l'Etat, avait été élue députée en 2012 dans l'ancien fief électoral de François Hollande, la première circonscription de Corrèze à Tulle, devenant ainsi la première femme députée de ce département.

Des commentaires humoristiques du Petit journal de Canal+, sur une vidéo où l'on voyait l'ancien président Jacques Chirac faire des confidences à l'oreille de cette grande blonde, à l'agacement de son épouse, Bernadette, avaient contribué à faire connaître Sophie Dessus du grand public (voir en fin d'article). La femme de l'ancien président ne lui en a visiblement pas tenu rigueur et a rendu un hommage appuyé à celle qui était "devenue une amie intime".

Née à Suresnes (Hauts-de-Seine) et issue d'une famille originaire du Limousin, elle s'était installée en Corrèze à l'âge de 19 ans, y exerçant le métier d'agricultrice pendant une trentaine d'années, s'engageant progressivement dans la politique locale à travers le mouvement associatif. Elle était depuis 2001 maire d'Uzerche, une bourgade de 3.300 habitants.

A l'Assemblée nationale, elle était membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Education, et membre de la Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre hommes et femmes. Elle intervenait aussi sur les sujets touchant aux collectivités territoriales et à la ruralité.Sophie Dessus était la petite-fille du juriste-académicien Henri Mazeaud (1900-1993) et petite-cousine du gaulliste Pierre Mazeaud (juriste, homme politique et alpiniste), président du Conseil constitutionnel de 2004 à 2007. Elle était mère de quatre enfants, nés entre 1976 et 1987.

Gérard Vandenbroucke, ancien président PS de la région Limousin, a salué auprès de l'AFP le souvenir "d'une sacrée femme politique qui bougeait tout le temps, ne lâchait pas un dossier tant qu’elle ne l’avait pas mené au bout, une femme optimiste et avec du punch. A mes yeux, c’était une battante et une combattante". Le PS national a pour sa part rendu hommage à "une femme de convictions, empreinte d’une grande humanité", rappelant qu'"elle avait encore récemment pris l’initiative d’accueillir des réfugiés dans sa commune, au nom des valeurs de solidarité qui l'animaient".

Suppléant de Sophie Dessus, le vice-président du Conseil départemental Alain Ballay, 61 ans, et élu municipal du village corrézien d'Aix, lui succèdera à l'Assemblée.

(Voir ci-dessous le reportage humoristique du Petit journal avec Sophie Dessus et le couple Chirac)

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Sophie Dessus a acquis une certaine notoriété auprès du grand public par une vidéo humoristique du "Petit journal" de Canal+, où Jacques Chirac lui accorde une attention toute particulière.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-