Mort de trois militaires français en Libye: Paris confirme son engagement sur le terrain

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Mort de trois militaires français en Libye: Paris confirme son engagement sur le terrain

Publié le 20/07/2016 à 17:27 - Mise à jour à 17:28
©Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Le ministère de la Défense a annoncé mercredi la mort de trois soldats français "en service commandé" en Libye, confirmant ainsi la présence de troupes au sol, probablement des forces spéciales, dans le pays.

Trois militaires français sont morts dans un "accident d'hélicoptère" en Libye où ils effectuaient une mission de renseignement, a annoncé ce mercredi 20 le président François Hollande, confirmant ainsi pour la première fois la présence de soldats français dans ce pays.

"La Libye connaît une instabilité dangereuse. C'est à quelques centaines de kilomètres seulement des côtes européennes. Et en ce moment-même, nous menons des opérations périlleuses de renseignement" dans ce pays, a déclaré M. Hollande, commentant la situation sécuritaire aux portes de l'Europe. "Trois de nos soldats qui étaient justement dans ces opérations viennent de perdre la vie dans le cadre d'un accident d'hélicoptère. Je leur rends hommage aujourd'hui devant vous", a-t-il ajouté depuis le Centre national d'entraînement des forces de gendarmerie de Saint-Astier (Dordogne, sud-ouest).

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a déploré de son côté la "perte de trois sous-officiers français décédés en service commandé en Libye" et salué le "courage et le dévouement de ces militaires (..) qui accomplissent, tous les jours, des missions dangereuses contre le terrorisme".

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est livrée aux milices armées et minée par des luttes de pouvoir et des violences qui ont favorisé la montée en puissance des jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

Les Européens s'inquiètent de cette menace directe sur le pourtour sud de la Méditerranée, même si l'EI - avec 1.000 à 1.500 combattants sur place selon une source militaire française - est sous la pression des forces du gouvernement d'union nationale dans son fief de Syrte (centre-nord).

Les Etats-Unis ont envoyé quelques forces spéciales afin de mieux connaître le terrain et identifier les différentes forces en présence. Leur rôle reste cantonné au renseignement, insiste toutefois le Pentagone.

La France reconnaissait jusqu'ici que ses avions militaires survolent le pays pour collecter du renseignement sur les positions de l'EI. Elle n'avait en revanche jamais confirmé la présence de forces spéciales françaises en Libye, évoquée notamment par le quotidien Le Monde.

Un membre des forces spéciales du général Khalifa Haftar, basé dans l'est de la Libye, a déclaré à l'AFP que ces soldats étaient des "conseillers". Selon un commandant relevant du général Haftar, ils ont "probablement été visés par des groupes islamistes dans le secteur de Magroun, à environ 65 kilomètres à l'ouest de Benghazi" dimanche.

Le général Khalifa Haftar, chef proclamé de l’armée nationale libyenne (ANL), combat des groupes islamistes à Benghazi, principale ville de l'est du pays. Il s'oppose toutefois toujours à l'autorité du gouvernement libyen d'union nationale (GNA), soutenu par les Occidentaux et installé depuis fin mars à Tripoli, et est resté loyal aux autorités parallèles qui siègent dans l'est du pays.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le ministère de la Défense a annoncé mercredi la mort de trois soldats français "en service commandé" en Libye.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-