Nancy: un opposant à la loi Travail offre à Macron un bleu de travail

Nancy: un opposant à la loi Travail offre à Macron un bleu de travail

Publié le 10/06/2016 à 17:06 - Mise à jour à 17:07
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Alors qu'il était en plein discours ce vendredi à Nancy, Emmanuel Macron a été interrompu par un manifestant qui a voulu lui offrir un bleu de travail. "Ce n'est pas en mettant un costard qu'on travaille", lui a-t-il dit avant d'être évacué par le service de sécurité.

Un discours d'Emmanuel Macron a été brièvement interrompu ce vendredi 10 à Nancy par un manifestant qui a voulu offrir au ministre de l'Economie un bleu de travail, au motif que "ce n'est pas en mettant un costard qu'on travaille". "Ce n'est pas en mettant un costard qu'on travaille. C'est en mettant un bleu de travail, je vous l'offre", a crié le manifestant en brandissant le vêtement.

"Vous êtes un banquier! Vous représentez une minorité de casseurs du droit du travail", a-t-il encore hurlé alors que le service de sécurité l'évacuait.

L'homme faisait référence à une altercation du ministre fin mai à Lunel (Hérault) avec deux militants de la CGT, auxquels Emmanuel Macron avait dit: "vous n'allez pas me faire peur avec votre tee-shirt. La meilleure façon de se payer un costard, c'est de travailler". Dix jours plus tard, il avait essuyé des jets d'œufs alors qu'il célébrait les 80 ans du Front populaire à Montreuil, fief du PCF et de la CGT.

A Nancy, M. Macron était invité du Forum Mondial des matériaux, une manifestation réunissant de nombreux dirigeants d'entreprises industrielles.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En plein discours, Macron a été interpellé par un individu brandissant un bleu de travail.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-