Nicolas Sarkozy compare le cyclisme à la politique

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Nicolas Sarkozy compare le cyclisme à la politique

Publié le 18/07/2015 à 18:38 - Mise à jour à 18:57
©PhilippeWojazer/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): B. Azaïs
-A +A

Fan du Tour de France, Nicolas Sarkozy a confié son amour du cyclisme à nos confrères du "Parisien Magazine", sans toutefois en oublier la politique. Pour l'ancien chef d'Etat, il n'y a pas de différence entre ce sport et la politique.

Dans une interview accordée au Parisien Magazine, Nicolas Sarkozy a partagé sa passion pour le cyclisme et confié que ce sport faisait partie intégrante de sa vie. L’ancien chef de l’Etat a raconté ses escapades de 60km lorsqu’il est en vacances dans le Haut-Var et avoué qu’il ne loupait jamais une étape du Tour de France. "J’encourage, j’exulte, je vis la course, a-t-il expliqué. Je n’ai jamais raté une arrivée d’étape, même quand j’étais président de la République. J’avais toujours un écran branché sur le Tour à l’Elysée".

Pour Nicolas Sarkozy, le cyclisme et la politique impliquent d’avoir les mêmes valeurs, la même détermination. "Ne jamais renoncer, lance Nicolas Sarkozy pour fait le lien. Jamais. En politique comme en vélo, le chemin est semé de difficultés, il faut arriver à maturité. Ce n’est pas qu’une affaire de talent, c’est une affaire de persévérance, de résistance. J’aime les valeurs véhiculées par les cyclistes : le travail, le courage, la proximité, l’effort, aller au bout de la souffrance". Le président des Républicains se réjouit même de la présence de François Hollande et d’autres politiques sur le Tour de France. "Que ce soit sincère ou pas, je me réjouis qu’ils viennent, parce que le Tour, c’est un monument national, a déclaré Nicolas Sarkozy. Il appartient au peuple français et quand on le représente, on doit aimer ce qu’aime le peuple français". 

Le Premier ministre Manuel Valls était en effet en déplacement sur la 12ème étape du Tour de France le 16 juillet dernier et en a profité pour encourager l’équipe française. "J'attends que les Français gagnent des étapes, se classent mieux au général. J'attends un successeur à Bernard Hinault. Ce ne sera pas encore pour cette fois mais des graines de champions vont éclore" a-t-il déclaré.

 

Auteur(s): B. Azaïs

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pour Nicolas Sarkozy, le cyclisme ressemble à la politique

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-