Nicolas Sarkozy en contresens (en vélo) à Saint-Tropez, un policier l'interpelle

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Nicolas Sarkozy en contresens (en vélo) à Saint-Tropez, un policier l'interpelle

Publié le 05/01/2017 à 10:25 - Mise à jour à 10:36
©Regis Duvignau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Nicolas Sarkozy a visiblement passé son 31 décembre dans la région de Saint-Tropez (Var). Et pour cause, ce jour-là il a été interpellé par un policier pour avoir roulé à contresens dans la ville.

C’est le quotidien Nice-Matin qui dévoile les faits: l’ancien président de la République, et candidat battu à la primaire de la droite, Nicolas Sarkozy, a été contrôlé par un policier sur une voie de la ville de Saint-Tropez dans le Var. En cause? L’ex-chef de l’Etat roulait à contresens en vélo.

Ce petit écart de conduiute a eu lieu le 31 décembre 2016. Ce jour-là le policier surprend un cycliste qui roule en sens interdit y compris pour les deux roues. L’homme n’hésite donc pas à arrêter le contrevenant qui n’est autre que Nicolas Sarkozy. Ce qui n’a pas impressionné le moins du monde le fonctionnaire de police: "Je lui ai demandé de façon courtoise de descendre de son vélo et de continuer à pied, ne serait-ce que pour des questions de sécurité". La réponse de l’ancien locataire de l’Elysée? "Il m’a répondu qu’il n’y avait aucun souci et il s’est exécuté" assure l’agent qui avait bien identifié son interlocuteur: "Je l’avais très bien reconnu car je l’ai déjà croisé en civil sur le port un été".

Petit doute cependant sur une certaine complaisance: le cycliste Nicolas Sarkozy visiblement en infraction, certes mineure, repart sans PV. N’y a-t-il pas là un brin de tolérance excessive vis-à-vis d’un ex-chef de l’Etat (qui aussi été ministre de l’Intérieur)? Absolument pas assure le policier qui promet que pour ce genre d’infraction, l’usage n’est pas de dresser un procès-verbal. "Je l’ai arrêté à titre informatif sans idée de PV, comme je l’aurais fait pour n’importe quel autre cycliste. Il n’y a pas eu de traitement de faveur". 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nicolas Sarkozy s'est exécuté, face aux demandes de l'agent de police.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-