"Nos ancêtres sont gaulois": Nicolas Sarkozy se fait railler sur twitter

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

"Nos ancêtres sont gaulois": Nicolas Sarkozy se fait railler sur twitter

Publié le 20/09/2016 à 14:23 - Mise à jour à 16:52
©LionelBonaventure/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Nicolas Sarkozy a attiré les grondements d'une bonne partie de la classe politique et des Français à la suite de ses déclarations faîtes lundi 19 à Franconville. Ses adversaires de la primaire ne l'ont pas ménagés et les twittos encore moins.

Voilà plusieurs semaines que Nicolas Sarkozy affirme dans ses discours qu'à partir du moment où l'on acquiert la nationalité française, "on vit comme un Français et nos ancêtres sont les Gaulois". Cette déclaration n'avait pas, jusqu'au mardi 20, choquée les twittos. Mais maintenant c'est un déferlement de critiques et de détournements que subit l'ancien chef de l'Etat sur le célèbre réseau social Twitter.

Nicolas Sarkozy c'était déjà affiché comme étant climato-sceptique, ce qui avait agacé une bonne partie de la classe politique et des Français. Surtout pour un président de la République qui est à l'origine du Grenelle de l'environnement.

Mais ce lundi lors d'un meeting à Franconville, c'est une déclaration concernant l'intégration à la société française qui a fait réagir les internautes. Nicolas Sarkozy a également affirmé que "si l'on veut devenir Français, on parle français, on vit comme un Français. Nous ne nous contenterons plus d'une intégration qui ne marche plus, nous exigerons l'assimilation". Les adeptes de Twitter ne se sont pas fait prier pour détourner ou critiquer les déclarations de l'ancien chef de l'Etat. Le réseau social à toujours été le lieu favori et idéal pour les blagueurs et les friands de jeu de mots. 

Cachés derrière l'anonymat d'un pseudonyme, les twittos s'en donnent à cœur joie pour détourner les déclarations de Nicolas Sarkozy. FranceSoir vous présente un florilège de quelques-uns des détournements les plus drôles vu sur le réseau social aux 140 signes.

 

Mais tous ne sont pas contre cette idée d'ancêtre d’origine gauloise.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Nicolas Sarkozy n'en est pas à son coup d'essai. En 2006 il affirmé «Quand j'étais écolier, nos maîtres nous parlaient de nos ancêtres les Gaulois».

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-