Notre-Dame-des-Landes: Bernard Cazeneuve souhaite "une intervention en toute sécurité"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Notre-Dame-des-Landes: Bernard Cazeneuve souhaite "une intervention en toute sécurité"

Publié le 18/01/2017 à 18:46 - Mise à jour à 18:47
©Capture d'écran Daylimotion/LCP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Bernard Cazeneuve a demandé à Bruno Le Roux "de définir les conditions d'une intervention" à Notre-Dame-Des-Landes ce mercredi. Il souhaite une "intervention en toute sécurité" pour évacuer la Zad.

Le gouvernement prépare les conditions d'une "intervention en toute sécurité" pour évacuer la Zad de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), a déclaré ce mercredi 18 le Premier ministre Bernard Cazeneuve à l'Assemblée nationale.

"J'ai demandé au ministre de l'Intérieur de définir les conditions d'une intervention qui ne désarme pas le front terroriste et qui permette une intervention en toute sécurité sans qu'il y ait d'affrontements et sans qu'il y ait de violences", a déclaré Bernard Cazeneuve en réponse à une question du député UDI Charles de Courson. Lors de la séance de questions au gouvernement, ce dernier a demandé s'il y avait encore un État dans la zone occupée par les zadistes depuis plusieurs années.

Après avoir répondu par l'affirmative, le Premier ministre a rappelé qu'il était impossible, "dans un État de droit, lorsque toutes les procédures sont respectées (...), de laisser des groupes par la violence s'opposer à l'application du droit dans la République".

Si M. Cazeneuve tient à ce que les unités de forces mobiles restent mobilisées pour lutter contre le terrorisme, il a estimé que tout laxisme sur le site de Notre-Dame-des-Landes, occupé par des centaines d'opposants à un projet d'aéroport, "serait de nature à affaiblir l'autorité de l’État, et à exposer ceux qui interviendraient à des violences", "une position totalement irresponsable".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Quelque 600 à 700 opposants se trouveraient sur le site de 1.200 hectares, selon des pointages officieux.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-