"Nuit debout": Cazeneuve "fera tout" pour que le mouvement puisse continuer à se rassembler à Paris

"Nuit debout": Cazeneuve "fera tout" pour que le mouvement puisse continuer à se rassembler à Paris

Publié le 03/05/2016 à 16:47 - Mise à jour à 16:48
©Remy de la Mauviniere/AP/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

"Intraitable avec les casseurs", Bernard Cazeneuve a promis ce mardi qu'il "fera tout" pour que le mouvement "Nuit debout" puisse continuer à se réunir à Paris, place de la République. En parallèle, le ministre de l'Intérieur a affirmé qu'un millier d'interpellations ont été réalisées depuis deux mois en France en marge des manifestations.

Le ministre de l'Intérieur s'est dit ce mardi 3 "intraitable avec les casseurs" tout en affirmant qu'il "fera tout" pour que le mouvement "Nuit debout" puisse continuer à se réunir place de la République à Paris, malgré les incidents réguliers survenus en marge du rassemblement.

Interrogé à l'Assemblée nationale par le député Les Républicains Eric Ciotti qui accuse le gouvernement de "complaisance", Bernard Cazeneuve a mis en avant les 1.000 interpellations réalisées depuis deux mois en France en marge des manifestations, notamment contre la loi Travail. "Nous sommes intraitables avec les casseurs, nous sommes d'une fermeté absolue. Les interpellations en témoignent", a-t-il dit, saluant au passage l'action des forces de l'ordre.

Malgré les demandes de la droite, le ministre a toutefois écarté toute évacuation de la place de la République, où "Nuit debout" s'installe chaque soir depuis plus d'un mois. "Je ne suis pas d'accord avec ceux qui manifestent place de la République mais je ferai tout pour qu'ils puissent le faire. C'est ce que nous incite à faire le Conseil constitutionnel", a-t-il affirmé.

Lundi, le préfet de police de Paris Michel Cadot avait "invité" les organisateurs de "Nuit debout" à "trouver d'autres formes d'expression plus adaptées", après de nouveaux incidents survenus dimanche soir à République. Un arrêté avait été pris pour "limiter davantage la durée des activités liées à ce rassemblement", autorisées jusqu'à 22h (contre minuit auparavant).

Lundi soir, les organisateurs ont suivi les nouvelles consignes, remballant les installations et la sono vers 22h. Une heure plus tard, quelque 150 personnes étaient toujours présentes sur la place, mais par petits groupes et dans le calme.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Je ne suis pas d'accord avec ceux qui manifestent place de la République mais je ferai tout pour qu'ils puissent le faire", a-t-il notamment déclaré.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-