Olivier Véran déclare que le couvre-feu ne suffit pas, mais ne dévoile aucune mesure

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Olivier Véran déclare que le couvre-feu ne suffit pas, mais ne dévoile aucune mesure

Publié le 28/01/2021 à 15:09
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Le ministre de la Santé a tenu une courte conférence de presse ce jeudi en début d’après-midi. Les Français n’en savent pas plus sur ce qui les attend dans les prochains jours.
 
L’objectif était-il de préparer l’opinion ? De justifier les futures décisions ? Olivier Véran, qui a parlé du couvre-feu actuel au passé, a fait un point pour, a-t-il dit, « donner les informations en transparence afin de permettre à chacun de saisir les enjeux du moment ».
 
« Nous ne sommes pas à proprement parler dans une vague épidémique, mais le virus diffuse plus vite chaque semaine »
 
Le ministre en solo au pupitre a redonné des chiffres avec notamment une balance entrées/sorties dans les hôpitaux désormais défavorable. 27000 personnes sont actuellement hospitalisées, dont 3100 en réanimation, « pour Covid » a-t-il bien insisté. 
 
Olivier Véran a également mis en exergue le fait que « la dynamique de l’épidémie s’est équilibrée entre l’Est et l’Ouest ». On en déduit qu’il faut s’attendre à des mesures nationales. 
 
Prenant en exemple les départements sous couvre-feu à 18 heures depuis début janvier, le ministre a parlé d’une « baisse puis d’une stabilisation des contaminations ».  Il en conclut que le couvre-feu a son efficacité, mais que celle-ci « s’estompe et ne suffit plus ». 
 
Les variants qui inquiètent, évidemment
 
Il n’a que peu été question des vaccins durant cette conférence de presse, la part belle a bien sûr été laissée aux variants du Sars-Cov-2. Avec des chiffres : 2 000 contaminations quotidiennes actuellement, essentiellement dues au variant britannique. 
 
« Ce que nous voulons éviter, c’est une épidémie dans l’épidémie »
 
Et de citer en exemple les « vagues très fortes » vécues par la Grande-Bretagne, l’Espagne ou le Portugal. 
 
Des mesures, mais quelles mesures ?
 
« Nous devons donner des perspectives, qu’elles que soient les mesures qui seront prises dans les prochains jours »
Plus personne n’en doutait, des restrictions seront de nouveaux imposées dans les jours qui viennent. Mais l’incertitude demeure quant à leur contenu : confinement strict ou adapté ? couvre-feu en semaine et confinement le week-end ? fermeture des frontières ? interdiction des déplacements entre régions ? vacances d’hiver allongées ?
 
En réalité, l’exécutif consulte à tout-va durant deux jours, avec le comité de liaison de l’Assemblée nationale et du Sénat ce jeudi après-midi à Matignon, puis la réception des représentants de la classe politique, des partenaires sociaux, d’associations d’élus… 
 
Mais au final la décision reviendra à Emmanuel Macron. Quand le président s’exprimera-t-il ? Peut-être pendant le week-end, dans tous les cas avant mercredi. En attendant, les Français sont toujours dans le brouillard. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Olivier Véran en conférence de presse, avant des consultations à Matignon

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-