PACA: des portiques de sécurité inaugurés dans deux collèges de La Ciotat

PACA: des portiques de sécurité inaugurés dans deux collèges de La Ciotat

Publié le 20/04/2016 à 11:46 - Mise à jour à 11:50
©Jeff Pachoud/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Des portiques de sécurité ont été mis en service à l'entrée de deux collèges de La Ciotat (Bouches-du-Rhône), mardi. Un premier test qui pourrait se généraliser à l'ensemble des établissements du département, a annoncé la majorité LR, mais qui fait polémique.

C'est un premier pas, mais qui fait déjà polémique. Des portiques de sécurité ont été mis en service à l'entrée de deux collèges de La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône. Un test toutefois en version "allégée" puisque ces dispositifs ne sont pas dotés de détecteurs de métaux ni de rayons X.

L'objectif est surtout de surveiller les allées et venues des élèves et du personnel et de limiter l'accès aux établissements aux personnes autorisées. Les collégiens et l'équipe éducative ont ainsi un badge permettant de débloquer les portiques pour un passage au compte-gouttes, un élève après l'autre.

En parallèle, des caméras de vidéosurveillance ont également été installées et les clôtures renforcées, pour un coût total de 800.000 euros. Le dispositif doit ensuite être étendu aux autres établissements du département à partir de la rentrée de septembre 2016, a annoncé la majorité LR au conseil départemental des Bouches-du-Rhône citée par BFMTV.

Populaire auprès des parents, la mesure fait toutefois polémique. Des voix s'élèvent ainsi pour souligner une difficulté liée aux portiques: le manque de fluidité. Le passage de plusieurs centaines d'élèves en quelques minutes crée ainsi des attroupements aux entrées qui sont craints par les forces de l'ordre en ces temps de menace terroriste.

De plus, la communauté éducative est sceptique. "La sécurité passe essentiellement par une présence humaine et dans une période de diminution des budgets, ils feraient mieux d'investir dans le matériel pédagogique", a ainsi déclaré un responsable du SNES-FSU.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les portiques installés visent principalement à filtrer les entrées et ne sont dotés ni de détecteurs de métaux ni de rayons X.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-