Panthéon: quatre résistants honorés par la Nation

Auteur(s)
VL
Publié le 27 mai 2015 - 09:44
Image
Le Panthéon à Paris.
Crédits
©Gabriel Stephan/Sipa
Quatre résistants reçoivent ce mercredi l'hommage de François Hollande et de la nation toute entière.
©Gabriel Stephan/Sipa
Quatre figures de la Résistance dont deux femmes font leur entrée ce mercredi après-midi au Panthéon. La cérémonie sera l'occasion d'un discours de François Hollande attendu comme l'un des plus importants de son mandat.

"Aux grands hommes, la patrie reconnaissante", est-il inscrit sur le fronton. Il y aura également deux femmes parmi les quatre figures de la Résistance qui font ce mercredi leur entrée au Panthéon. Il s'agit de Pierre Brossolette, Jean Zay, Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Germaine Tillion.

Les deux hommes ont donné leur vie pour la Résistance en 1944, les deux femmes ont été internées par les nazis au camp de Ravensbrück mais ont survécu à la guerre.  Seuls les corps de Pierre Brossolette et Jean Zay seront effectivement transférés. A la demande des familles, l'entrée au Panthéon de Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Germaine Tillion sera symbolique et leurs restes demeureront dans leur sépulture actuelle.

François Hollande a donc choisi quatre figures marquant l'unité nationale, d'origines diverses, socialistes ou non, mais tous engagés dans la Résistance. Le président de la République précèdera les cercueils avant de s'exprimer, à partir de 17h30. Un discours qui devrait durer 40 minutes et que de nombreuses sources annoncent comme l'un des plus marquants du quinquennat.

On sait déjà que François Hollande est plus à l'aise dans son rôle de gardien des institutions que dans les discours de politique politicienne. Le lieu se prête peu aux annonces, mais le président de la République devrait en profiter pour donner sa vision sur certains grands thèmes et débats.

A cela s'ajoute le symbole de faire entrer deux femmes au Panthéon. Deux seulement y reposent déjà sur les 75 personnages honorés. Marie Curie y a fait son entrée en 1995 aux côtés de son mari Pierre Curie. La première femme acceptée, Sophie Berthelot, ne l'a été qu'en qualité d'épouse du chimiste Marcellin Berthelot. Le mari et la femme étant décédés le même jour, il a été décidé de ne pas les séparer.

 

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don