Paris: les militants Nuit Debout chassent les "Veilleurs" de République

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Paris: les militants Nuit Debout chassent les "Veilleurs" de République

Publié le 09/06/2016 à 16:32 - Mise à jour à 16:36
©Lucas Burel/Twitter
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Des membres des "Veilleurs", un groupe né en marge de la Manif pour tous, ont été éconduits alors qu'ils tentaient de participer à la "Nuit Debout" de la place de la République, mercredi soir à Paris. Des échauffourées ont éclatées par la suite, faisant un blessé.

"Pas de place pour les fachos!". Il ne faisait pas bon être un "Veilleur" aux abords de la place de la République, fief de la Nuit Debout, mercredi 8 au soir. Trois membres de ce groupuscule né en marge de la Manif pour tous ont ainsi été chahutés par des participants alors qu'ils tentaient de se greffer au rassemblement, rapporte L'Obs.

"Partez, on ne prendra pas la responsabilité d'assurer votre sécurité", se sont ainsi vu intimer les quelques militants réactionnaires par les membres de la commission sérénité de Nuit Debout. "Tu te barres et vite", a lancé moins diplomatiquement un participant à l'un des Veilleurs qui l'abordait pour "créer un dialogue". Quelques noms d'oiseaux plus tard, constatant qu'ils n'étaient pas les bienvenus, les nouveaux venus ont finalement rebroussé chemin.

Les Veilleurs, dont les rangs ont grossi pour atteindre une petite dizaine de personnes, se sont ensuite dirigés vers le canal Saint-Martin, à deux cent mètres de mettre de là, pour débattre, selon Le Figaro. Le vice-président de la CFTC, Joseph Thouvenel aurait été présent, assure-t-on de même source. Sauf que leur présence n'était pas du goût de certains "nuideboutistes".

Un groupe a ainsi rapidement débarqué pour leur faire quitter les lieux, le ton est monté d'un cran avant que les Veilleurs ne finissent par décamper. Un manège qui s'est reproduit environ une heure plus tard, rue de la Fontaine au Roi, située encore deux cent mètres plus loin. Cette fois, quelques coups auraient été échangés. Un membre des Veilleurs a été blessé à la tempe.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Tu te barres et vite", s'est vu répondre un Veilleur venu "créer un dialogue" à Nuit Debout, place de la République.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-