Penelope Fillon: "La Revue des deux mondes", l'autre employeur "fictif" présumé

Penelope Fillon: "La Revue des deux mondes", l'autre employeur "fictif" présumé

Publié le 27/01/2017 à 10:51 - Mise à jour à 11:07
©Stéphane de Sakutin/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Outre dans son travail de collaboratrice parlementaire, Penelope Fillon aurait selon "Le Canard enchaîné" bénéficié d'un emploi fictif au sein de "La Revue des deux mondes". Une publication vieille de près de deux siècles aujourd'hui détenue par le milliardaire Marc Ladreit de Lacharrièren, ami de François Fillon.

Fondée en 1829, La Revue des deux mondes, qui a rémunéré Penelope Fillon pendant un an et demi selon Le Canard enchaîné, est détenue par l'homme d'affaires Marc Ladreit de Lacharrière, actionnaire de nombreux groupes allant de l'immobilier au divertissement et aux médias, et ami de longue date de François Fillon.

En novembre, le milliardaire de 76 ans avait rappelé sur Europe 1 sa longue amitié avec l'ex-Premier ministre. "François Fillon, je le connais depuis plus de vingt ans, c’est le compagnon de route de mon grand ami Philippe Séguin, nous avons fait des combats ensemble", racontait-il, saluant sa victoire à la primaire de la droite.

La Revue des deux mondes, l'une des plus anciennes revues d'Europe, s'appuie sur un passé littéraire brillant avec des collaborateurs comme George Sand, Chateaubriand, Sainte-Beuve, Dumas ou Musset. Désormais tournée surtout vers la politique et l'Histoire, la publication mensuelle fait sa Une ce mois-ci sur François Fillon.

Ses "dîners du Cercle" accueillent des personnalités politiques éclectiques dont, depuis 2014, Anne Hidalgo, Bruno Le Maire, Valéry Giscard d'Estaing ou encore Emmanuel Macron, selon le site de la revue.

Après Michel Crépu, parti à la NRF chez Gallimard, sa direction est désormais assurée par Valérie Toranian, ex-patronne de Elle. Sous sa houlette, la Revue a fait place à des contributeurs plus polémiques tels que Éric Zemmour et Michel Onfray. La prestigieuse revue comptait en 2015, selon des chiffres du Monde, "moins de 5.000 abonnés".

Son propriétaire Marc Ladreit de Lacharrière, via sa holding Fimalac, possède notamment 20% de l'agence de notation financière Fitch ainsi que le groupe de médias en ligne Webedia (220 à 230 millions d'euros de chiffre d'affaires estimés en 2016) qui inclut des sites tels qu'Allociné, PurePeople ou 750g.

A coup d'acquisitions, Fimalac a aussi regroupé depuis 2010 une douzaine de sociétés de production françaises, parmi lesquelles Gilbert Coullier Productions ou Debjam, la société de Jamel Debbouze, et bâti un pôle divertissement complet avec la gestion de 101 salles de spectacles, dont la prestigieuse salle Pleyel à Paris, plus de 200 artistes produits et des sociétés de billetterie.

Il gère en outre quatre parcs d'exposition, des stades, patinoires, et est également présent dans 35 casinos du groupe Lucien Barrière, dont il est actionnaire à 40%.

En 2006, M. Ladreit de Lacharrière, grand collectionneur d'art - sa collection est actuellement exposée au Musée du Quai Branly à Paris - a créé la fondation Culture & Diversité, qui a vocation à "aider les jeunes issus de l'immigration", l'une des plus importantes fondations caritatives de France.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Marc Ladreit de Lacharrière, propriétaire de "La Revue des deux mondes", est un ami "de vingt ans" de François Fillon.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-