"PenelopeGate": François Fillon s'explique dans "une lettre aux Français"

"PenelopeGate": François Fillon s'explique dans "une lettre aux Français"

Publié le 08/02/2017 à 10:22 - Mise à jour à 10:47
© Eric FEFERBERG / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr et l'AFP
-A +A

Dans une lettre adressée aux Français, François Fillon livre sa "vérité" sur les emplois présumés fictifs de son épouse. Le candidat de droite à la présidentielle a repris la plupart des arguments qu'il avait développés lors lors de sa conférence de presse la veille.

François Fillon, candidat de la droite à l'élection présidentielle, dans la tourmente des emplois présumés fictifs de son épouse, livre sa "vérité" dans une "lettre aux Français", publiée mercredi par le quotidien Ouest-France. "Au terme d’une campagne médiatique et politique d’une violence inouïe, j’ai choisi de m’adresser directement à vous pour vous dire ma vérité", écrit M. Fillon dans cette lettre, où il reprend la plupart des arguments qu'il avait développés lors de sa conférence de presse la veille.

"C’est vrai, pendant quelques jours, la fureur des forces qui se sont déchaînées contre moi m’a laissé abasourdi. Pourtant, j’ai décidé de ne rien céder aux intimidations et aux pressions. J’ai choisi de me tenir debout face aux Français, face à leur jugement", assure-t-il. Il réaffirme comprendre "le trouble" ressenti par les Français et tient à repréciser que "tout est légal", dans ses activités, celle de son épouse et de ses enfants. "Que ceux qui donnent des leçons de démocratie se plient au même exercice de transparence!", demande-t-il.

"En trente-deux ans de vie politique, je n’ai jamais été mis en cause dans une affaire. J’ai toujours agi dans la stricte légalité et dans la plus parfaite honnêteté. Mais j’ai commis une erreur: "en travaillant avec mes proches, j’ai privilégié une collaboration de confiance qui aujourd’hui, suscite la défiance. Le temps, l’époque, a changé. J’ai décidé de mon propre chef d’interrompre cette collaboration en 2013. J’aurais sans doute dû le faire avant. Je vous dois donc des excuses", répète-t-il. A moins de trois mois de l'élection présidentielle, le candidat leur dit: "Désormais, c’est à vous de décider et à vous seuls. Faites-le en conscience et faites-le avec exigence".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr et l'AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




François Fillon s'est une nouvelle fois excusé dans sa "lettre aux Français"

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-