"PenelopeGate": Marine Le Pen se moque de François Fillon et de ses amis qui se demandent "qui va le remplacer"

"PenelopeGate": Marine Le Pen se moque de François Fillon et de ses amis qui se demandent "qui va le remplacer"

Publié le 27/01/2017 à 19:00
©Alain Jocard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Marine Le Pen s'exprime sur l'affaire de l'emploi fictif présumé de Penelope Fillon en raillant son adversaire de droite, estimant que certains de ses proches chercheraient déjà à le remplacer.

Marine Le Pen, candidate FN à la présidentielle, a raillé vendredi 27 François Fillon, qui affronte une enquête judiciaire sur l'emploi de sa femme comme assistante parlementaire, et dont "un certain nombre de ses amis commencent à se poser la question de qui va le remplacer".

"Il n'est pas très bon signe pour Fillon qu'un certain nombre de ses amis commencent à se poser la question de qui va le remplacer", a moqué Mme Le Pen, lors d'une conférence de presse à Denain (Nord) lors d'un déplacement sur le thème des séniors.

Le matin, Alain Juppé, son rival perdant fin novembre à la primaire organisée par les Républicains, avait exclu "clairement et définitivement" d'être un recours.

Pour Mme Le Pen, le vainqueur de la primaire organisée par le parti Les Républicains fin novembre est "en butte à une forme de confrontation entre les leçons qu'il a données lui-même à sa propre famille", référence à ses nombreuses déclarations sur son "irréprochabilité", "et la nature des faits qui lui sont reprochés".

Savoir si M. Fillon pouvait employer son épouse Penelope comme assistante parlementaire est "un débat de diversion" pour la candidate à la présidentielle.

"La question n'est pas de savoir si les députés peuvent travailler avec des membres de leur famille -on pourrait décider de l'interdire si on veut l'interdire-, mais la question est de savoir s'il y a eu un vrai travail d'assistant", a dit la dirigeante d'extrême droite.

Ces accusations, "ce n'est pas tellement mon problème, c'est celui de la droite pour M. Fillon, celui de la gauche pour M. Macron", l'ancien ministre de l'Economie et candidat à la présidentielle ayant rejeté les soupçons sur l'utilisation de frais de représentation quand il était à Bercy.

Marine Le Pen a estimé que c'est aux soutiens du candidat de la droite "qu'il faut poser la question pour savoir s'ils ont été convaincus par les explications de M. Fillon. J'ai l'impression qu'un certain nombre de soutiens n'ont pas été convaincus, c'est leur souci."

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-